jeudi 4 février 2016

Un écrit sur mesure d'un poème d'amour

Légèreté des heures

Toi que j’aime plus que tout de l’amour le plus fou
Moi qui t’aime genoux rien n’existe que nous,
Toujours dans ta douceur tu fais battre mon cœur
Au rythme d’un bonheur, légèreté des heures.
C’est un enchantement qui fait tous mes instants
Ton amour si constant est le plus beau présent
Et tu peux tout donner par l’amour éclairée
Tu mets tant de gaité à vouloir me combler.
Et mes pas dans tes pas je recherche tes bras
Et ce beau sourire là que tu me donneras,
Sur les traces de toi là je me perds parfois
J’ai besoin de ta voix, la caresse de tes doigts.
Ton amour est un sort, d’où coulent le miel et l’or
Et du chant de ton corps vient naître notre essor,
Avec toi c’est toujours, accroché aux cœurs lourds
La passion sans détour la tendresse chaque jour.
Oh ! Toi ma belle dame la chaleur de ta flamme
Vient embraser mon âme et vient naître une larme,
Perle de ton plaisir, elle est comme un soupir
J’en arrive à souffrir au plus fort du désir.
Toi mon ange je veille sur toi dans ton sommeil
Ainsi tu m’émerveille et j’attends ton réveil,
Moi je vis dans tes ors et je te veux encore
Mon amour est si fort tu es ma belle aurore.
Un écrit sur mesure d'un poème d'amour

Le dire avec les fleurs

Le Lys me l'avait dit quand la Rose fleurit
C'est l'Amour qui surgit et chacun y est pris,
Elle offre son Velours tel un gage d'Amour 
Elle nous fait sans détour Prisonniers de l'Amour,
Et le Lys mon Ami, la Rose l'a conquis
De son Rouge verni elle à teintée sa vie.
Le Lys l'avait bien dit la Rose nous ravit
Et nous Cœurs étourdis sommes à jamais épris,
Sa Grâce et sa Beauté fièrement exposées
Pour la Belle Envolée des Cœurs enamourés, 
Si le Lys l'aime trop, La Belle sort ses crocs
Épines qui bientôt viendront mordre son dos.
Le lys obtient son gage, et la Rose s'engage
On Fête le mariage du Lys à la sauvage.

Le cœur dans les tourments.

Marcher sur cette plage ou nous marchions tous deux
Retrouver ton visage et tes yeux amoureux,
Et sous ce ciel si bleu rejoindre le rivage
De ce temps si heureux où tout était partage.
Je regarde les cieux à m’en rendre malade
Je me rappelle nous deux mon cœur bat la chamade,
Mes heures sont bien fades comment me sentir mieux 
Je hais cette mascarade, faire semblant d’être heureux.
Sur les bords de la seine je crois te retrouver
Je cours à perdre haleine mais je me suis trompée,
Je ne puis oublier quand ta main dans la mienne
Je me sentais comblée et l’âme enfin sereine.
Dans notre appartement tout me ramène à toi
Je me dis bien souvent tu as perdu tous droits
De revenir vers moi après tant de tourments
Je ne sais si je crois à l’amour renaissant.
Je laisse filer ma vie tout le long d’un couloir
Où j’entends tous mes cris nés de mon désespoir,
Échos de colère noire d’un cœur encore épris
J’essaie sans trop y croire de brûler mes envies.
Et passe lentement mes souvenirs d’amour
Dans les couloirs du temps s’effilochent les jours,
Je garde en mon cœur lourd ce refrain des amants
« Ceux qui vivent d’amour, vivront passionnément. »

Y croire.

Sur ce si long chemin qui m'a mené vers toi
J'ai douté de demain, je l'avoue, quelquefois,
Puis je t'ai aperçu et tu as pris ma main
Je n'étais plus perdue depuis chaque matin
Je vois sur ton visage le reflet de ma joie
Et là sur ton rivage tu m'as donné un toit.
Je t'ai cherché longtemps et moi j'ai pu y croire
Car dans mon cœur d'enfant résistait la mémoire
De l'éternelle histoire celle de ces deux amants
Qui ont, pour se revoir, sacrifiés tout leur temps.


La lumière qui allumait joyeusement ton visage

qui me rendait gai, et guidait mes pas comme un éclairage...
Qu'en as-tu fait maintenant que tu doutes de ton faux double,
maintenant que ta vue qui pourtant, était bonne, se trouble?
La lumière qui allumait très clairement mes voyages,
dis-moi sincèrement pourquoi n'est-elle plus dans mes parages?
Je ne la vois plus. Mais je peux insinuer que ton que ton faux double
te rend malheureux dans ta vie. Sans se questionner sur lui, il la chamboule.
Mais ne reste pas là comme ça...
Il n'y a que toi qui souffre du mauvais courant entre vous.
Non! Non! Ne dis surtout pas ça!
Il t'aime. Il ne sait juste pas s' y prendre, et c'est tout.
Mais si tu veux quitter ses bras
un jour, sache que tu ne seras pas seul sur ta route.
Pour toi, je serai toujours là.
Ne reste pas à l'ombre. Appelle-moi en cas de doute.
Et même si ta situation t'empêche d'être libre
de pouvoir prendre, par ton audace, ton visa pour t'enfuir,
même si tu manques de courage, et aussi de force,
-je respecterai ton choix sans te traîner comme un p'tit gosse.
Après tout, tu es grand. Tu es fort. Tu sais vivre le pire.
Par ton soutien, tu m'as appris à auparavant à le subir.
Maintenant, c'est mon tour de te renvoyer la corde.
Accroche-toi bien à elle. Oublie ce qui te rend morose.
Je te promets que demain est un autre jour.
Promis, un meilleur destin t'attend tout au bout.

La vie, l’amour.

C’est la vie qui nous prend comme un feu en dedans
C’est comme un coup de vent, la folie nous surprend,
C’est une symphonie de murmures et de cris, 
Le ballet des envies fait et défait nos vies.
Un poignard dans le cœur la brûlure des ardeurs
La recherche du bonheur cœur en apesanteur,
C’est le flot des tourments nés de nos sentiments
Qui nous poussent follement vers un ciel trop ardent.
C’est le rêve éternel qui rend la vie si belle
Un chemin spirituel ou vit l’émotionnel,
C’est un chant de passion qu’on chante à l’unisson
Jusqu’à la déraison et devient obsession.
C’est un nectar puissant qui devient enivrant
Qu’on veut vivre pourtant toujours très librement,
C’est une fleur fragile, émotion indocile
Parfois si difficile, sentiment si subtile.
C’est toujours cette flamme qui nous tisse la trame 
De nos joies de nos drames, l’empreinte de nos âmes,
C’est elle qui enrichie tous les cœurs asservis
À l’amour qui nous dit « aimes c’est cela la vie. »

Poème d'amour avec de douces pensées poétiques

Sur chaque poème romantique, je veux des roses mon amour

Rouges ou blanches, des roses… à la caresse du velours
Ta peau douce sur ma peau pour crier au grand jour
Mes mots de désespoir, mes appels au secours
Tu m’entends, je le sais, ton jardin est divin
Ma détresse résonne du soir jusqu’au matin
Et au bout de l'hiver je trouverai mon chemin
celui qui m’amènera pour te tenir la main
Et des roses dans ma voix, et des roses à souhait
Pour combler cette attente, la douceur de tes baisers
Et le vent froid du Nord transporte à mon chevet
Leur odeur laissée dans tes cheveux parfumés…

Vos cheveux longs livrés au vent,
Vos yeux marrons aussi charmants,
Vos cris d'amour qu'encore j'entends,
Plaisirs soupirs si bouleversants.
J'ai tant aimé ce que vous fîtes,
Vos Oui! vos Oh! ce que vous fûtes,
De cet amour ce paradis,
Ces quelques mots que nuls réfutent.
Vous êtes ma douce beauté suprême,
Une femme unique d'amour que j'aime,
De toutes les filles de la terre,
La plus jolie la plus sincère.
Amour tendresse bonté du cœur,
Beauté divine beauté suprême ;
Douce pensée d'une vie meilleure,
Ma dulcinée ma belle que j'aime.
J'ai tant rêvé j'ai tant aimé,
Vos douces lèvres se sont posées,
Baisers offerts baisers d'enfer,
M'ont foudroyé d'amour sincère.
Je n'ose encore vous dire aussi,
Tout cet amour qui me ravît,
Douceur bonheur si douce flamme,
Que m'ensorcelle si belle femme.
Poème d'amour avec de douces pensées poétiques

Mon corps s'est réveillé au goût de tes caresses
Et le temps s'est figé au miel de nos baisers,
Le monde entier s'est tu à nos mots murmurés.
A l'éclat de tes yeux, je me suis crue déesse.
Mais je sais qu'au-delà des murs de cette pièce
La vie reprend ses droits t'emportant loin de moi
Et me livre à l'oubli, compagnon triste et froid.
Je sombre amèrement au puits de ma détresse.
Voici qu'au soir tombé mon amant tu reviens
Drapé des souvenirs et des élans du jour
Tu effleures mon grain d'un stylo plein d'amour.
Je m'abandonne alors à toi, mon écrivain.

Elle est belle, elle est fine, elle glisse sous mes doigts
Faisant fondre mes iris au doux son de sa voix
Quand le textile se hisse et que je reste là !
A sentir l’étamine de sa douceur de soi
Ma main ainsi légère se déplace sur le bas
Caressant à vau-l’eau le fil des sentiments
De sa dentelle mis pour enterrer ma foi
Elle se mélange alors au parfum envoutant
La sueur de sa peau qui me redonne confiance
De venir tout en haut en remontant sa jambe
Jeu subtil dans le noir ou l’empire de mes sens
Me redonne tant d’espoir quand en elle je tremble …

C'est chaque seconde
que je t'aime
Chaque minute que je retarde
Ou que tes rêves t'emmenent
Tu es bien, je te regarde
C'est chaque instant
que je savoure
Chaque image que je grave au mieux
Avant qu'il ne fasse jour
Je ne te quitte pas des yeux
Si je manquais de ta peau
Contre la mienne
Contre la mienne
Si je manquais de ta peau
Sûr je perdrais gout à la vie
Sûr je mettrais fin à mes nuits

J’ai touché l'eau de la rivière qui s'écoulait
En espérant voir ton visage dans le reflet
Ou bien une main de toi se tendre pour m’entrainer
Dans tes visions dans tes poèmes d'amour ou j’aime aller
Et mon reflet sur la surface à disparu
J’ai touché l’eau pour sentir ton cœur, ton amour
Que tu m’as transmis comme l’aveugle retrouverai sa vu
A en pleurer des larmes de mon âme en retour
J’ai plongé pour avoir ton reflet, j’ai coulé
Aux profondeurs des sentiments suis arrivée
Et dans le silence de l’eau je t’ai trouvé
Et dans mon rêve tu as fini par m’emporter

En moi il y a ce parfum enivrant de bonheur,
Qui vient à embaumer tout tendrement mon cœur
D’un miel de douceur de tes profonds sentiments
Qui viennent à se poser sur mes deux yeux brillants
Un soleil intérieur qui reflète toute mon âme
Quand tes lèvres murmurent des mots doux qui m'enflamment
Lorsqu’un de tes baisers se pose sur mon épaule
Fleurissant ma peau de ton amour qui me frôle
Et autant de fleur pour un battement de mon cœur
Chatoyantes couleurs qui éclairent avec ferveur
De leurs corolles saupoudrées et d'étoiles argentées
Tout aux creux de tes bras s’illuminent mes pensées...

Quand je viens me noyer au large de tes yeux..
Tu réinventes mon cœur, tu le fait chavirer.
Je m'attache à tes cils, à ta peau si je peu
Au secret de ton âme ou j'aime à m'envoler
Aux douceurs printanières de ton corps merveilleux
Je viendrai m'y loger fleurir ton paysage
Et ainsi sur ton cœur devenant lumineux
Je laisserai dans ton œil cette fleur en poème d'amour...

mercredi 3 février 2016

Triste que je suis…poemes d’amour triste

.... Triste que je suis : Ton besoin si tu as mal ....

poeme d’amour triste:

Voyez-vous ,
Quand on souffre trop ,
Quand on a trop de mal ,
Ce ne sont pas de discours
Qui nous encouragent ,
Ni des paroles en l'air
Qui nous rassurent ... .
MAIS ....
Des mains qui essuient nos larmes ,
Des bras qui nous enlacent,
Des gestes de douceur et de tendresse
Des regards qui nous redonnent confiance
Des frères et des soeurs
Qui luttent avec nous contre vents et marées .. .
*** Je suis là ***
*** Seras-tu là ??? ***

:♥:♥:♥:♥:♥: Triste que je suis: C'est encore moi ! :♥:♥:♥:♥:♥:

poeme d’amour triste:

Pardonne-moi, si je t'aime encore autant
Pardonne-moi, mais je ne sais pas t'oublier
Je crie et même j'hurle ma peine au vent
Pour qu'il te dise combien j'ai pu te pleurer
Est-ce que les nuages gardent mes larmes ?
Est-ce vrai qu'elles sont source des pluies ?
Elles font mal, mais elles sont sans armes ...
Mes pleurs sont versés au-dessus de ton pays
J'arroserai tes fleurs, et même nos rosiers
J'effacerai le sel pour les faire épanouir
Elle renaîtra bientôt cette douce beauté
À voir nos roses à coeur-double refleurir
Est-ce que le vent te parle de notre amour ?
Est-il sincère ce vent auquel tu crois tant ?
Notre amour s'est perdu sur notre parcours
Tu es parti! Tu disais m'aimer pourtant ...
Est-ce que les arbres t'apportent réconfort ?
Est-ce qu'ils t'écrivent mon mal de toi ???
Appuie ta tête et entends bien! C'est si fort ....
Les arbres hurlent et détresse, et désarroi
Dis-moi si ta main me cherche dans le lit
Dis-moi, rêves-tu parfois que je te caresse
Dis-moi, oui dis-moi n'importe quoi: dis . . .
Je serai toujours là .... c'est ma promesse !!!

Triste que je suis…poemes d’amour triste

Triste que je suis.

poeme d’amour triste:

 Depuis que t'es partis , ma vie a pris fin. Voilà mon corps est présent mais ma tête et mon coeur sont ailleurs , ils te cherchent , ils meurent d'envie pour que tu reviennes , ils ne peuvent pas vivre sans toi car t'es tout ce qu'ils ont jamais connu alors c'est pas bizarre qu'ils trouvent une très grande difficulté pour marcher correctement sans toi. Mon coeur se déchire , ma tête te pense toute la journée et même la nuit. Ils me causent une horrible peine et je n'ai qu'à sourire pour la cacher. Un truc facile à cacher mais le jour où je vais parler ..

poemes d’amour triste: Caresser encore ta peau

Embrasser encore tes lèvres
Te dire les choses qui nous appartiennent
T’aimer encore et encore

mardi 2 février 2016

poèmes d'amour max jacob: Cette nuit est douce et belle !

Max Jacob est un poète surréaliste et romancier français de la première moitié du xxe siècle. Conçues dans l'intimité d'Apollinaire et Picasso, la simplicité et la profusion de son vers libre inscrivent irrévocablement la poésie française dans l'art moderne. Son œuvre d'essayiste et d'épistolier est la source d'un mouvement littéraire qui ne renie pas son héritage symboliste, l'école de Rochefort. ... lire la suite sur wikipedia

:*:*:*:*: Cette nuit est douce et belle ! :*:*:*:*:

.
Et voilà, que je te raconte :
Les étoiles m'ont beaucoup parlé de toi...
Au point que j'ai vraiment cru un instant
Qu'elles étaient amoureuses de toi ....
La lune aussi m'a parlé !
On a longuement discuté
Elle m'a demandé où tu étais
Elle m'a dit que je ne dois pas être seule
Dans cette nuit calme et étoilée.....
*
À toi je dis :
Aussi je viens te parler à toi homme que j'aime .. .
L'homme de ma vie, homme d'une vie ...
Je dirai bientôt à tous à quel point je t'aime ......
À quel point tu es même mes rêves enfouis
Tu es là, par ton coeur et ton âme
Tu es là pour m'aimer par ton amour
Tu nous acceptes moi et mon être
Tu nous guides vers ton paradis ... .
*
À vous tous je dis :
Nos coeurs voyageront au long des années
Nos coeurs voyageront par-delà la vie
Je vous parle de cette forme de poème d'amour
Qui m'ensorcellerait le jour
Je vous parle de ce don de soi
Qui illuminerait mes nuits
Il sera là demain pour notre communion
IL viendra juste pour moi
*
À moi je me dis :
Les bras et le coeur tout en tendresse
Et je n'aurai plus besoin de parler de lui
Même la mer saura se taire et nous aimer
Et le soleil chauffera notre éternité
Permettant enfin à l'univers de se reposer
Nous, nous saurons nous taire
Plus besoin d'écrire, de dessiner ou de parler ...
Juste un peu besoin... laisser aller le temps .. .
poèmes d'amour max jacob Cette nuit est douce et belle !

____________________________________________________

: *: *: *: This night is sweet and beautiful! : *: *: *:

.
And here, I'm telling you:
Stars have talked a lot about you ...
At that point I really thought for a moment
They were in love with you ....
The moon also spoke to me!
We discussed at length
She asked me where you were
She told me that I must not be alone
In this calm and starry night .....
*
To you I say:
Also I have to tell you that I love you man ...
The man of my life, a man of a lifetime ...
I will soon everyone how much I love you ......
How are you even buried my dreams
You are there by your heart and your soul
You are there to love me with your love
You agree we me and my being
You guide us to thy paradise ....
*
To all of you I say:
Our hearts will travel throughout the years
Our hearts will travel beyond life
I speak of this form of love
Who ensorcellerait me the day
I speak of this gift of self
Who would illuminate my nights
It will be there tomorrow for our communion
IT will come just for me
*
To me I think:
The arms and heart while tenderness
And I will not need to talk about him
Even the sea will be quiet and we love
And the sun will heat our eternity
Finally allowing the universe to rest
We, we will remain silent
No need to write, draw or talk ...
Just need a little time ... .. let go.

A Jean Rousselot
Qui a vu le crapaud traverser une rue ?
(...)
Il sort de l'égout, pauvre clown.
Personne n'a remarqué ce crapaud dans la rue.
Jadis personne ne me remarquait dans la rue,
maintenant les enfants se moquent de mon étoile jaune.
Heureux crapaud, tu n'as pas l'étoile jaune.
Max Jacob, Amour du prochain, 194371,
poème d'amour qu'il se récitait au camp de Drancy.

lundi 1 février 2016

poème d'amour musical

Un extrait de poème d'amour en vidéo sur un poème musical !!

Cette insomnie est comme un rêve
Ou quand je te vois je me love
En position… fœtale, une trêve?
Je n’attends plus… que tu me sauves… "la suite sur le vidéo"

poème d'amour musical: Cette douce harmonie

A vous, je viendrai murmurer aux grès du vent
Tous mes beaux sentiments que vous aimez tant
Glisser à votre oreille ces mots avec tendresse
Et vous faire tournoyer votre esprit en ivresse
Dans un baiser des plus tendres je vous réciterai
Du bout des lèvres la plus secrète de mes pensées
Dans la douceur je viendrai vous enivrer
Telle la vanille d'une gourmandise savamment dosée
Je viendrai embaumer et réconforter votre coeur
Sous mon amour parfumé de vos bras en laceurs
Puis viendrai déposer de toute ma candeur
Cette douce harmonie de ma belle âme en fleur...

poème musical amour infini

Dans les profondes eaux, je viendrais te bercer !
Je te ferai écouter mon cœur battre en secret
Car pour toi j'ai choisi... de mourir d'amour!
D'être ce doux sentiment qui m'emporte chaque jour
Je viendrai dans tes bras me réfugier au calme
Aux profondeurs des mers qui agite la lame
de cette vague de silence, je te donnerai ma vie…
Dans l’écume de mon corps mon amour infini
Mais sans un bruit de font, sans les larmes de mon cœur
J’échouerais ma raison dans la couleur des fleurs
Qui flottent à l’horizon rejoindre ton bonheur
Je serais cet homme qui te fera oublier tes peurs …
image poème d'amour musical

Comment souhaiter joyeux saint valentin 2016 ?

18 SMS saint valentin 2015 - SMS st valentin 2016

Le saint valentin :le 14 février 2016 c 'est le jour mondiale de l'amour,Montres moi que tu tiens à moi, envoie moi un message d&...