Nu dans les draps froissés de ce lit, allongé,
J'aimerai tant ressentir le parfum de ton corps,
Et venir caresser contre toi ta beauté
Qui me guide au chemin de tes bras sans effort
Ainsi dans la pénombre à nos âmes éperdues
Nous frôlerons la lumière sur ces mots émouvants
Qui racontent l’histoire que l’on a aperçue
Une soirée de décembre un amour sous le vent
Dans cette chambre d’hôtel, nos deux corps allongés,
Ont laissé derrière eux les sourires des anges
Un parfum de sueur, une poussière étoilée
Que le ciel dans nos yeux a laissé en échange...

Chaque fois que tu me manques. . Je mets ma main sur mon coeur, parce que je suis sûr que Tu es là dans mon coeur et quand j'entends mon coeur bat rassure que tu vas bien