C'est si peu dire que je t'aime

Quand je voudrais graver ces mots
En lettres d'or dans mon poème
Pour tes beaux yeux en perles d'eau

C'est si peu dire que je t'aime

Quand je voudrais sur tous les tons
Te le chanter à perdre haleine
Et mon amour et ma chanson

C'est si peu dire que je t'aime
Quand je voudrais sur tous les toits
Crier ton nom jusqu'en Bohème
Au risque d'en perdre la voix

C'est si peur dire que je t'aime
Quand je voudrais t'offrir la mer
Sur vagues d'or ourlées de laine
Avec dessous des poissons verts

C'est si peu dire que je t'aime
Quand je voudrais contre ton cœur
Fragile comme porcelaine
Poser ma tête et mon bonheur

C'est si peur dire que je t'aime
Quand je voudrais pour toi le ciel
Si j'étais Dieu, tu serais reine
J'aurais pour toi mille archipels

C'est si peu dire que je t'aime
Quand je voudrais pour moi l'enfer
Pourvu que tu n'aies pas de peine
Peu m'importe tout l'univers

Pourquoi je t'aime

J'irai chercher la réponse dans l'océan de tes yeux,
Dans la soie de tes cheveux,
J'irai la trouver dans le satin de ta peau.

Pourquoi je t'aime...
La réponse est là,
Dans la pureté de ton âme
Dans la tendresse de tes caresses
Dans le feu de ton regard
et aussi dans la douceur de tes lèvres de velours

Pourquoi je t'aime...
Je sais pourquoi je t'aime tant
Ton coeur me le dit chaque fois qu'il bat tout contre moi
Tes mains me le murmurent quand elles s'emparent de moi
Ton corps me le montre quand la transe de l'amour s'empare de lui

Pourquoi je t'aime...
est-ce vraiment pour ces raisons là?
Peut-être, peut-être pas
Je sais juste que je t'aime
Que je t'ai choisi
Que tu m'as dit oui
Pour toujours...

Je suis, l'amuse ment et l'âme en peine,

La amusement ,

L'amusement et l'âme en peine.

Le cœur à l'endroit et à l'envers,

Amoureux la plume écrit des vers.

Est ce que nos âmes sont tordues ?

Les corps ne mordent plus à l'hameçon !

Le frison, l'envie, le toucher, je rit jaune d'eux,

Je voudrais m enfermée dans ma coquille être œuf !

Qui fini par être écraser perdre son sang jaune d'oeuf.

Pas sciemment, mais patiemment,

J'attends de retrouver ma perle,

Accoudée au bar avec une pression,

J'ai l'impression la pression monte !

 Une Larme, Une Arme

Mon fusil, il a vécu la guerre Il a effacé mes ennemis de la surface de la terre Il a tué mes propres frères Parce qu’ils vivaient de l’autre côté de la rivière
Cette arme, je n’en suis pas fier Mais elle a protégé ma mère Au coût de souvenirs amers Je m’en rappelle comme si c’était hier

J’en fais encore des cauchemars Les cris des enfants, les rires des barbares Le sang qui remplaçait l’eau de la mare
Qui hébergeait les corps des rouges, des blancs, des noirs
Ô, quelle période de désespoir Elle n’eut point de cris de victoire Un massacre dénué de gloire
Bombarder, poignarder, démembrer
Que de façons d’enlever la vie
Donner, aimer, pardonner
Tant de mots tombés dans l’oubli

Je suis passé à deux doigts de perdre ma tête
Emballé par l’idée de ne plus tuer Je n’avais pas peur, j’avais le cœur à la fête
Sourire aux lèvres, j’avais le goût d’y rester… J’ai survécu et aux aurores,
J’ai dû faire face aux mêmes horreurs Entouré de tous ces corps
J’étais vivant. Pourquoi? J’l’ignore.

De ma fenêtre au verre cassé
Je pleurais tous ces morts, le cœur brisé.
Mon fusil sur l’épaule, tel le la faucheuse
Je déplorais l’absence de fin heureuse

Aujourd’hui, vieil homme seul, je fends en larmes
Je serre contre moi ma maudite arme
Je pense à ma vie remplie de regrets
N’y aura-t-il jamais un temps de paix…

Renaissance.

La douleur et les cris moi j’en ai bien fini
À partir d’aujourd’hui je profite de la vie,
Quand toi tu m’as quitté mon cœur s’est déchiré
De tout tu m’as vidée ma vie s’est effondrée.
La souffrance était telle que je priais le ciel
D’éteindre l’étincelle de cette vie cruelle
Il a fallu du temps pour que mon cœur sans chant
Retrouve lentement un rythme plus ardent.
J’ai tant broyé du noir j’étais au désespoir
Je ne pouvais plus voir l’amour dans mon histoire
Dans mon âme en suspend tous ces cris que j’entends
Sont ceux de ses instants qui me brûlent constamment.
Par toi J’ai tant souffert il fut bien long l’hiver
En manteau de misère si loin de la lumière,
J’ai dû faire le saut qui va du laid au beau
Mon cœur est en repos je redresse le dos
Les années ont passées oui j’ai récupéré
Je peux encore aimer tant pis s’il faut payer
Si l’amour a un prix c’est celui de nos cris
De plaisirs étourdis de douleurs infinies.
La douleur c’est fini, je réponds aux envies
Qui rallument ma vie illuminent mes nuits
Voilà j’ai effacé de cet amour passé
Tout ce qui m’a blessée le reste est à garder.

La vie est si simple lorsqu’on la vie à deux Que l’on tend la main Que l’on c’est être heureux Le bonheur est simple si l’on veux être deux Prendre le temps qui passe comme un bien fait de dieu Remercier le ciel d’avoir rencontre l’autre Que la vie est douce lorsqu’on la vie à deux Ne pas demander l’impossible Se contenter de peu Voir passer le temps sans assombrir les cieux Se dire un jour âpres bien des années Nous avons eu de la chance de nous rencontrer.

 J'adore votre bien-cheveux par un,
parce que leur passage entre vos mains
Je suis la couleur du vent
qui se cache entre vous
les jours de pluie.

J'aime tes yeux, un par un,
aussi profond que la mémoire des arbres
parce que je chuchote
tu m'aimes toujours.

J'adore le courage que vous avez,
J'aime la façon dont vous vous approchez
de ces années, l'évolution des
la manière des choses qui passent;
vous êtes le nid chaud après un long vol.

J'aime regarder votre sommeil
tout en écoutant les confidences des anges,
hier soir pendant que vous dormiez
J'ai entendu que vous rêvez.

J'aime tes mains
blanche comme du lait de coton
sur qui jettera les étoiles du matin,
leur redonner l'
quand nous retournerons vers le ciel.

J'aime ce que je suis grâce à vous,
s'il ya un tu es Dieu la volonté
que le blé sans laquelle
Vous ne pouvez pas voir le vent.

J'aime
votre été
que les bandes mes hivers
de cette mélancolie
dont je ne peux pas faire sans.

Tu me manques

Tellement envie d'être avec toi
De te sentir près de moi
De me blottir dans tes bras
De sentir ton regard sur moi

Je sais que je ne t'aurai jamais
Cela je le sais
J'en rêve pourtant éveillée
De pouvoir te posséder
De t'embrasser, t'embrasser
A ne plus pouvoir respirer

Tu me manques
tellement
Je parle de toi constamment
Je sais pourtant que
Je perds mon temps
.

Tu me manques
Blog Directory | Submit to Directories and Promote your Blogs

poèmes d'amour pour un homme perdu

Aujourd'hui, j'étais avec un homme, ça fait un moment que je le connais mais pourtant toujours le même plaisir immense de sa présence; une belle journée remplit de blague, de complicités et de douceur... malheureusement, rien ai possible entre nous: il a une copine qu'il aime et moi je l'aime mais tel un ami, un confident, rien de plus. pourtant, ce désir s'est tissé entre nous, une envie d'être sans cesse ensemble, proche et bien plus, des fois même vouloir s'embrasser. il a des sentiments pour moi et je le fais souffrir... je ne sais pas pourquoi j'ai ce besoin à chaque fois de faire du mal aux gens que j'aime le plus.
maintenant, je suis de retour chez moi, seul dans ma chambre devant mon ordi, je commence à écrire car je pense, je regrette même toutes confidence qu'on s'est faites durant la journée; il est parti les larmes aux yeux car je lui disait que c'était peut-être mieux qu'on arrête de se voir. je ne sais plus quoi faire, juste j'ai mal, pour lui perdu entre deux femme, pour sa copine qui supporte depuis tout ce temps cette relation ambiguë entre lui et moi.

poème d'amour 1

Une nouvelle nuit commence, ou les être sont dans l'absence,
ce n'est pas le premier jour, qu'autour de moi le monde est sourd
que des focus des hypocrites, qui souffrent mais qui critiquent
on a tous mal quelque part, mais personne veut y prendre part
une main tendu vers le soleil, devrait attiser les merveilles
mais l'homme a peur de l'inconnu, et fini sa vie tout nu
sans amour sans chaleur, pour le vêtir toutes les heures
il pleure caché de l'autre, bien souvent derrière sa porte
pour enfouir ses faiblesses, et démonter ses prouesses.

Aujourd'hui je me dévoile et j'ôte tous mes voiles
doucement mon masque s'enlève, puis enfin je me lève
j'ose crier mon malheur, pour montrer que je n'ai plus peur
et oui maintenant j'assume, je tire depuis toujours une enclume
tous les symptômes que tu voyais, n'étais pas ce que tu croyais
un mal de vie, un mal de cœur, était en moi la terreur
si tu m'avais observé, t’aurais vu que je sombrais
inconsciemment je m'en allais, lentement je me détruisais
je vais mieux à présent, et je vais aider les passants.

Dans une triste rue, un soir de pluie t'es apparut
une seringue dans le bras et le moral au plus bas
alors ma main vers toi s'est tendu, pour que jamais plus tu ne sois perdu
je t'ai aimé, je t'ai aidé du mieux que je pouvais
on a mis bien longtemps, pour que tu sois content
sur tes lèvres un sourire apparaît, de ton bras l'aiguille disparaît
plus aucunes névroses, tu voie enfin ta vie en rose
tu n'as plus besoin de moi, poursuivons vers cette voie
redonnons le bonheur, a eux qui l'on perdu depuis des heures

le monde évolue avec le temps, il est meilleur a présent
les gens heureux se mettent a aider les malheureux
les sourires ne sont plus faux, on n'y trouve plus de fléau
on se retourne vers l'homme, qui efface nos hématomes
plus personnes ne souffre, il n'y a plus de gouffre
si avec toi je suis gentil, dans la vie tu le sera aussi
et l'être bon dans ton cœur se décuple, pour redonner la joie a tous les peuples
plus de mauvais plus de méchant, aucune raison le monde est chantant
le secret du bonheur de l'humain réside en fait dans les plaisir du quotidien

être bon avec autrui nous attire rarement les ennuis
une attention pour toi, et un peu de bonheur pour moi
une phrase gentille un compliment et tout va mieux a présent

poème d'amour pour un homme perdu 2


le mal de mer existe sur terre
vision troublée, puis eau qui coule
esprit bien flou, et vie sans goût
un bras meurtrit sans aucun bruit
sang qui s'enfuit toutes les nuits
plus de tendresse, aucune adresse
sourire bien triste, noir qui persiste
un point au cœur, un être qui pleure
seul dans la nuit, au fond du puits
l'homme perdu, bien morfondu
écoute son âme, et perd ses armes
un cœur s’éteint, un corps s'étend
une vie en moins, en manque de rien
un monde en marge, qui a la rage
ne dévoile plus sa main à son prochain

poème d'amour pour un homme perdu 3

J'étais bien loin d'ici
dans un rêve infini
je commençais ma vie
sans crainte des nuits
je me sens bien que ailleurs
là bas il n'y a pas de malheur
plus rien ne me fais peur
et j'apprends le bonheur
j'ai envi de m'en aller
découvrir les vallées
continuer de rêver
et pouvoir exister
ici souvent j'ai mal
pas de famille amicale
une humeur bien banale
puis une vie carcérale
un grand besoin de rire
toujours envie de partir
mais aujourd'hui il y a bien pire
mon cœur veut juste de mourir

poèmes d'amour pour un homme perdu

Un mal au cœur, des yeux qui pleures, notre quotidien depuis des heures
un manque d'humour, besoin d'amour et des geste de tous les jours
fleuve qui ruisselle, remplit de sels, débordent de façon inhabituelle
nuit dans le regard, besoin de pétards, n'est jamais vraiment un hasard
visage chantant, sourire prenant, essentiel quand le monde est présent
mais les peines grandissent, plus de sourire factice, le soir dans les coulisses
la pollution nous envahit, sans demander notre avis et reste toute la vie
une existence morose, un peu névrose, ou il manque tellement de rose
alors on boit pour y croire, puis on se voit dans le miroir et on perd tout espoir
plus rien nous assouvie, on en devient sans envie, puis on finit dans la survie
triste vision d'une terre sans passion qui subit souvent la dépression

poème d'amour 5


rêve du jour ou je pourrais m'évader
Du jour ou mon esprit arrêtera de rêver
Je rêve jour après jour de mon bonheur
Et du moment ou il n'y aura plus d'heure.
Mais j'en souffre jour après jours.
Mon coeur déborde de larmes
Mais pour combattre cette tristesse
Je me retrouve sans armes
Comme une âme dans la détresse.
Mon esprit est appelé par les anges
pour qu'il puisse s'évader de sa cage.
Si mes cicatrices sont multiples
C'est par ce que je suis mon seul disciple.
Cette nuit je vais disparaître
rejoindre l'utopie de mon Etre
Je me demande pourquoi le matin je me lève
pourquoi tous les jours mon coeur rêve.
Il suffirait d'un goutte de sang
Pour que tout s’efface à présent.
Plus de passé, plus d'avenir,
Je sens que ma fin va venir.
La lumière apparaît devant moi
Mais on me dit "non accroches toi".
Aujourd'hui, j'ai dit ça suffit
Et j'ai pris mon envol vers le paradis.


poème d'amour pour un homme perdu 6


on se sent abandonné par la vie, on a l’impression d'exister aux yeux de personne; on se dit que si on disparaît qui s'en rendrai compte. on en peut plus, on a se besoin de pleurer de crier de parler, ma page est faite pour ça. moi je vais vous décrire ma vie, mes peines et mes souffrances; et je serai là pour vous écouter, vous aider à avancer, car ensemble on est plus forts. 

Souviens toi d'oublier

 Une vie entière à avancer
Une vie entière à travailler
Chaque pas compte
Rythmé sur l'heure
Sans jamais avoir honte
De toute nos erreur
Sans jamais regarder en arrière
On se rapproche de la lumière
Mais arrive une lumière sombre
La lumière des ténèbres
Elles se rapprochent
Pendant qu'on s'accroche
Une seul idée nous vient
C'est que nous ne somme plus rien
Nous somme petit
Face au ténèbres qui nous englouti.

 Souvenir d'Or

"Comme un Souvenir d'Or
Des que tu es seul, tu te remémores
Mes récits sans lendemain...
Ma taille entre tes mains,
Nos souffles ne font plus qu'un
Nos cœurs qui se touchent,
Mon regard farouche
Sans tes yeux je ne suis plus rien
Depuis plus d'un an je t'attend sagement
Mais tu ne reviens pas,
Mais tu n'y crois pas, ce que je vois tu ne le vois pas
L'ardeur de nos sentiments
Nos cœurs qui s'emballent
et nos regards aimants, la chaleur de mes bras, tu ne te souviens pas ?
Tu m'appelais ton rêve réel
Car tu ne pouvais y croire,
A moi tu es mon éternel : je garderais toujours espoir..."

Souvenir d'Or

 Je veux sa main caressant le rose de ma peau, mes joues,
Je veux ses baisers doux en pleine bouche,
J'aime ses doigts qui caressent,
Mes seins qui se dressent,
Sonate de tendresse,
Ses arômes son jardin,
Sur elle me lové jusqu'au petit matin,
Mélange de sentiments,
Mélange gentiment,
Entre dans mes bras,
Respire entre mes bras,
Bain de jouvence délectable,
Temps suspendu point virgule et surtout pas de point final,
Quand ses câlins me manquent je suis à nue,
Je reste dans l'attente parfois trop souvent, suspendue,
Face à sa beauté, à son corps, son sourire,
Et l'envie présente si présente qui me déchire,
Oui je veux elle encore et en corps.

 Je veux sa main

Top poèmes

poème d'amour

{picture#http://4.bp.blogspot.com/-NYexIQ3EQGI/V6aZ3ioZmrI/AAAAAAAADcM/UNAND_T0DtgFxmy_4yX82SfT3OdU8ysgQCK4B/s1600/Po%25C3%25A8me-d-amou-SMS.jpg} SMS d'amour poème est le site de poésie facile et agréable pour tous, s'amusent et souhaitent partager de bons moments avec votre partenaire. Vous avez la possibilité de créer votre poèmes, ajouter des articles et photos, faites de belles rencontre et partageant les mêmes passions et envies. {facebook#https://www.facebook.com/SMSdamourpoeme} {twitter#https://twitter.com/poeme_amour_sms} {google#https://plus.google.com/+po%C3%A8medamouramour} {pinterest#https://www.pinterest.com/source/sms-d-amour-poeme.com/} {youtube#https://www.youtube.com/channel/UCwfrJ1rQgOHa8cdJS4FcbXQ} {instagram#https://www.instagram.com/poeme_amour_sms/}

dinora camelia

{picture#https://lh3.googleusercontent.com/q1XXCT9jMq6egGBb6bFJCGk9qiEcOdmGsSw63x-NAL3jWNnuoJIU9bFAc6PVuPhhzGI-3UdL7w=w1920-h1080-rw-no} Camelia DINORA, est née en 1989 à Paris, France. Autodidacte, sa passion pour la poésie romantique est née essentiellement de son amour pour la langue française.. {facebook#https://www.facebook.com/camelia.dinora} {twitter#https://twitter.com/poeme_amour_sms} {google#https://plus.google.com/+dinoracamelia} {pinterest#https://www.pinterest.com/source/sms-d-amour-poeme.com/} {youtube#https://www.youtube.com/channel/UCwfrJ1rQgOHa8cdJS4FcbXQ} {instagram#https://www.instagram.com/poeme_amour_sms/}