Comment trouver les mots pour écrire un poème d'amour? Ici, vous trouverez des modèles poèmes d'amours de tous les temps, une belle collection des plus beaux poèmes romantiques pour toutes les amoureux.

Poème est dédié à tous ceux qui s'aiment

Tu es mon doux rêve celui qui m'emmène ,
Avec ses je t'aime ,
Qui résonne à mes oreilles ,
Dans des nuits merveilleuses ,
Avec toi je suis radieuse ,
Chaque soir quand il fait noir ,
Je deviens ta déesse ,
Qui te donne beaucoup de tendresse ,
Je suis cette femme qui t'aime ,
Et qui attendra le temps qu'il faudra ,
Pour te serrer dans ses bras ,
Sans toi je n'existe pas ,
De toi je ne peux pas me passer ,
Tu es l'amour de ma vie ,
Celui qui me fait rêver !
image poèmes d amour-modèles poèmes d'amours de tous les temps

Poème d'amour connu

Sous une pluie d'automne,
Une balade un soir d'automne
La pluie était au rendez-vous
Tout près, deux amants de Vérone
Bercés par un amour si doux.
Ils s'aimaient tant et tant
Qu'ils oubliaient le temps
Celui passé à s'embrasser
Celui aussi à caresser
Chaque parcelle de leur visage
Ils s'aimaient sous un ciel d'orage
Et la pluie qui les bénissait
N'en finissait pas de tomber.
Ils s'aiment un peu, passionnément
Hier, demain et tout le temps
Peu leur importent les saisons
Cet amour là n'a pas de nom.
Moi qui ai si peur de l'orage
Je veux des éclairs dans tes yeux
Un coup de foudre qui fait rage
Tout ce qu'il faut pour être heureux.
Et si un jour je te rencontre
J'accepte alors de me mouiller
Et que simplement tu m'emportes
Aux sommets de la volupté.

C'est un instant magique rempli de tes pensées
Ou j'aime à m'évader le soir quand je m'endors
Une idée folle alliée un instant de bontés
Ou je rêve de tomber ou de venir en ton corps
Alors je ferme mes yeux et mon espoir renaît
Sous tes pensées charnelles, je me sens emporté
Vers d'infini voyage que seuls tes yeux dorés
Réchauffent tout mon être de ton ciel étoilé
Ma solitude s'efface et mon âme s'adonne
A ta douceur de femme qui brille sur l'horizon
Et je marche sur les dunes ou je viens et fredonne
Sur ta poitrine nue tous mes mots se défont...
Et sous mes mains tremblantes, tes désirs, tes soupirs
Viennent continuer ma danse pour atteindre ton empire
J'ai en moi à présent tes pensées qui respirent
Mes envies gardées comme celle de te conquérir...
Emportant avec moi le souvenir de tes yeux
Papillonnants, fragiles, et s'ouvrant juste un peu
Le souvenir de ta peau qui me brûle comme le feu
Et le violent repos tombé après là sur nous deux
Quand après l'amour vient le silence éternel
Ou je reste immobile caressant ta dentelle
Et me laissant mourir tu m’entraînes sous ton aile
Séchant cette suave sueur sur ces âmes frêles...

A quelque mètres d'elle, j'ai senti sous ma peau
Ses sourires, ses caresses, aussi son cœur qui bat
J'ai senti son amour m'emporter dans mes mots
Écrits dans ce poème que vous lisez tout bas
Et puis un tremblement sous chaque pas posés
Vers elle ou sa beauté qui respire la rosé
Des roses blanches du matin ouvertes dans l'allée
Au senteur parfumé de sa peau irisée
Il y avait là dans l'air sa douceur enchanteresse
Que j'aime en sa présence quand à elle je me laisse
Perdre pieds et finir au centre de sa détresse
Pour la faire succomber l'enveloppant dans l'ivresse...

Chaque poème que j'écris pour lui
M'illumine dans ses bras telle une étreinte
Que je veux encore et toujours infinie
Et qu'il ne soit sans aucune feinte...
Ma caresse sur son cœur en fidèle
Compagnie de toute ma tendresse...
Au gout d'un baiser qui donne des ailes
Une chanson personnelle d'ivresse
Pour qu'il ressente entre ses mains
La douceur de ma joue chaude le frôler
Lorsque son regard posé sur les quatrains
Fait une déclaration secrète bien cachée
Qu'il puisse garder ainsi en son esprit
Tous mes sentiments qui raisonnent
Par la même passion et en un brin de folie
Sur le papier que notre amour fusionne...

Ce poème, c’est une révélation de tout votre amour pour moi
D’un sentiment inexpliqué inquantifiable je conçois
L’encre parfumé de ce désir de m’écrire du bout de vos doigts
C’est une folie, un plaisir, et droit dans mon cœur je reçois
Cette douce vague qui vous enflamme, ou bien le vent qui vous emporte
Vers mon ciel ou votre cœur trépane pour m’inviter à votre chevet
Avec tous mes mots je vous soigne par cette lettre qui vous transporte
Tout votre amour embaume mon âme et panse ainsi mon cœur blessé
Ce compliment que vous me fîtes m’envoie dans les cieux ou j’aimerai
Danser avec vous sur mes rimes pour vous exprimer ma pensée
De tenir votre main si frêle pour ne plus voir mon cœur damné
Et fondre dans la nuit qui appelle et pousse nos deux êtres à s’aimer .

Poème d'amour pour elle

✿♡❀ ✿♡❀✿♡ Mon cher amour ✿♡❀ ✿♡❀✿♡
Je vous écris cette lettre certainement banale
Sur des rimes épanouies d'un bien joli chant
Elle révèle tout mon amour incommensurable
Jusqu'à vous dévoiler mon humble tourment
Lorsque ma plume s'affole à l'idée de vous dire
Ces vers juste pour composer ce sentiment étrange
Dans cette pièce là assise rêvant de vous, un sourire
Vous contant mon bonheur, ma joie d'aimer un ange
Qu'en moi subsiste toujours l'envie de vous adresser
Ces proses destineés pour vôtre être qui se damne
Alors recevez par delà cette lettre, ma plus jolie pensée
Qui ne tient qu’à une phrase d'amour," je vous aime, de toute mon âme."...

Il faudrait de l’amour pour effacer la haine,
Qu’on ouvre un peu nos cœurs au lieu de les fermer,
Qu’on se donne la main pour former une chaîne,
Et sourire à la vie pour la faire avancer
Il faudrait du soleil pour effacer la pluie,
Qu’on ouvre nos fenêtres au lieu de s’enfermer,
Que les fleurs s’épanouissent même au milieu des nuits,
Seuls les enfants le savent, on les entend crier...
Il faudrait des dessins pour effacer les mots,
Qu’on donne à nos crayons le droit de s’exprimer,
Que sur la page blanche, le rouge n'est plus de trop,
Pour voir la vie en rose comme Edith chantait...

Fais-moi croire encore un peu
A mon impossible rêve
Dis-moi que rien n’est folie
Avant que tout ne s’achève
Que rien n’est jamais fini
Que sur le bord de tes yeux
Mon sourire encore y danse
Le toujours c’est pour nous deux
Que l’hiver on s’en balance
Et les arbres seront verts
Même si les vents les glacent
Dans tes bras grands ouverts
J’aurai encore ma place
Que tes lèvres m’écriront
Encore et quoiqu’il advienne
Des « je t’aime » en passion
Ta main serrée dans la mienne...
Fais-moi vivre encore un peu
A notre impossible rêve
Dis-moi que tout nous sourit
Et qu'entre nous rien ne s’achève
Que sans ton amour en moi, Léa, rien ne vit...

Quand dans un cœur à cœur amoureux
Je me suis rempli de tes doux silences...
Ère dans l'air de ce bonheur silencieux
Ces milles et un parfum qui m'encensent
Ou j'ai pu lire à travers la constellation
Qui s'écoule de la source de tes yeux
Tous tes sentiments, toutes tes émotions
Virevoltent et s'envolent sous mes cieux...
Tel un joli papillon se poserait sur sa fleur
Et danserait dans mes folles pensées...
La nature de ton désir en ces heures
M'emporte vers tes songes argentés
Je me baigne dans leur lumière étoilée d'émoi
Lorsque dans mon cou se glissent tes baisers...
Où s'allume petit à petit cette étincelle en moi
Et toutes tes envies où j'aime m'abandonner
Les yeux fermés, mon corps contre le tien
Sur les flots de ta tendresse en cet instant
Mon âme s'évade doucement dans l' écrin
L'enrobe d'une plénitude de bien être simplement...
Et la soie de ma peau devient la feuille blanche
De tes plus jolis poèmes d'amour sous tes mains
Qui se sont faites dociles, accrochées à mes hanches
On suspendu la douce rosée de tes mots de satin..

Dans ton rêve ce soir tendrement je viendrais
Rejoindre ton soleil pour un peu de chaleur,
Ou ta mer dont l'écume au vent m’apporterait
Une vague de rose pour un monde meilleur
Ou un monde plus bleu que le ciel de l'été
Je prendrai de ton cœur cette envie qui enivre
De sentir la bonté de tes mots injectés
Sous ma peau frissonnante d'un doux plaisir à suivre...
Toi qui est mon île quand je ne peux me poser,
Laisse-moi lire tes poèmes dans ton jardin secret
Et venir me blottir dans ton regard aimé
Tu es ce paradis où je laisse mes années…
Sous le vent de tes mots, je me laisse transporter!
Déversant sous nos yeux un peu de nos deux cœurs
Comme un peu de mes vers pour un peu t'emmener
Ou je sème sur ta peau les fleurs de mon bonheur…

Si je devais parler d’elle,
Je parlerai de sa peau
Qui a le gout de miel
A en perdre mes mots
Je parlerai de ses yeux
Si je devais parler d’elle
Quand son regard aux cieux
Est une étoile nouvelle
Que j’en oublie le temps
Sur mes rides qui s’enflamment
Face à son visage quand
Je voie son corps de femme
Si je devais vous décrire
Ce sentiment d’après
Qui hante à en mourir
Mes textes de sa beauté
Je vous conterai sa voie
Qui chante quand je balance
Mes soupires à ses bras
Devant son âme immense
Je pourrais vous décrire
Autant de chose que cela
Mais je ne peux tout dire
Sur cette femme qu’est xxx !

Donnez-moi un La de sa voix
J'en ferais une musique d'amour
Un chant lyrique dit tout bas
Ou trembleraient vos âmes autour
Elle a ce petit quelque chose
Qui tendrement vous assaille
Vous donne comme une overdose
Des frissons noués aux entrailles
Et quand dans un élan secret
Ce La surgit à mon oreille
Mon corps au sien est pétrifié
Et là, un encore se réveille !
Dans une danse incandescente
Mon amour s'écrit sur sa note
Et mon cœur secoué en descente
S'emporte sur son âme qui flotte
Je la retiens ou la ramène
C'est une valse dans l'infini
Puis dans une danse qui entraîne
C'est le plaisir qui s'accomplit
Et je m'endors contre ton corps
Raisonne encore sa voix errante
Ce La dans ma tête sans effort
Provient de sa bouche expirante...
Du jardin perdu de son âme
Au labyrinthe de ses pensées
Qui détient en elle ma flamme
Et puis le sens du verbe AIMER…

Poème d'amour pour lui

Que vous dire plus de lui au fond si ce n'est,
Que ses sourires savent en moi transpercer
Chacune de mes pensées, à leurs souffles
Quand je sens que mon cœur s'essouffle
Qu'en serait-il alors si je ne les aurai pas
Laissant cette douceur qui me met en moi
Ô oui laisser-moi donc alors vous dire combien
Que même par tous ses regards doux sans fin
Ruissellent tous les marrons, les mystères
En une pluie d'or, se liant aux miens et errent
Comme une belle ode, où j'aime dire encore
Lorsque là se fixe ses mots d'amour que j'adore…
Qu'ils en domptent ma peine, quand ils me câlinent
L'âme à l'envie sous leurs griffes d'être féline
Je vous dirai même, qu'il a se don insoupçonné
A faire tourner ma tête par ses poèmes qu'il créait…

C'est dans le royaume de ses yeux marrons
Que brillent mille et une belles constellations
Où j'aime y voir toute son âme s'y refléter
Avec tant de douceur, comme un bouquet
S'offre là où fleurie cette tendresse en cadeau
D'une sensation si puissante, et au plus haut
Quand je me sens ici perdue dans ce monde
Me chantant la mélodie de ses mots à l'onde
D'un bonheur, j'en fais un petit coin de paradis
Et dans sa flamme qui me captive m'y réfugie
Sous ce havre de paix, réchauffant mon cœur
A cet amour qu'il a pour moi, ou sans nul peur
Je me noie dans son regard pour voir s'allumer
Cette pluie d'étoile déferlante et la voir déverser
En moi là où se croisent les plus beaux silences
Qui me font esclave de lui qui m'encense ...

Je sais j’arrive tard! tu ne m'attendais plus?
Je n'ai plus de motifs ceci n'est pas une ruse
J'ai simplement rêvé que pour moi tu es nue
Et moi nu devant toi, je n'ai aucune excuse!
J'ai rêvé que tu te promenais en mes nuits
Tout en délicatesse sur mes vers ou mes mots
Et tu tomberais d’amour chaque fois que je souris
Quand je parle de caresse, de mes rimes sous ta peau !
Alors vois-tu mon cœur, ce dont à quoi je rêve
En secret dans mes draps je pense à ta douceur
Qui fait trembler mon cœur et fait couler ma sève
Dans mes veines bleues et rouges, tu fais pousser mes fleurs
Sur un morceau de terre qu'est ma douce agonie
Quand je ne peux te voir, ne peux plus te sentir
J'ai simplement rêvé à cette soudaine envie
De te faire l'amour sur tous mes textes à frémir
Je n'ai aucun témoin pas le moindre bobard
Oui de te raconter la plus idiote histoire
Ce pourquoi je suis là, pourquoi j'arrive tard
J'ai cherché dans ma tête la trace de ton regard
Qui m'enivre sans bruit comme ta voix sur mon cœur
Qui s'emballe aux soupires quand tu chantes le bonheur
Quand ton prénom Léa se répand sur mes fleurs
D'une sueur qui jaillit et inonde ta splendeur
Dans cette pensée à l'aube tu prends ce que tu veux
Cette raison étrange que je ne sois plus moi-même
Cette envie d'être aux anges pour te dire qu'il pleut
En mes yeux caramel qui font te dire je t'aime!

Dans le voile de lumière, sur le lit allongée
Votre âme dort toute entière, et mes yeux vous contemplent.
Dans ma vision bizarre, étrange et déformée
Je recherche la clé qui ouvrirait le temple...
De votre imagination sur mes tendres baisers
Vos soupires ardents ensorcelant mes pensées
Mon envie d'être à vous, nu sur votre nuée
Pour ainsi sur la vague venir m'abandonner
Et tout change en mon cœur sur votre secret d'Olympe
Mon sang froid se réchauffe sous votre peau dilatée
Mon corps suspendu à vos frissons qui me scindent
En longueur, en votre être vient doucement pénétrer
Remuant sentiment et glissant dans le noir
Je m'aventure en vous frôlant la voix lactée
Et caressant vos seins, je parcours dans l'espoir
De sentir votre sueur à la mienne se mêler
Mon plaisir est immense, à la lumière se tend
Votre flamme rouge comme l'enfer sur mon désir violet
Vacillante en mes sens je vous crie dans l'élan
Qu'en vous, je veux me perdre...mon amour, libérer...
Vous exprimez sans cesse sous mon ciel étoilé
Et sans cesse je vous berce pour votre voix écouter
Vos oui vos tremblements qui s'élèvent bousculés
Pour en mon firmament lentement s'échouer...

Dans les eaux noires de mes pensées
Tu remues en moi quand j'y plonge
Quand je suis seul et là posé
C'est bien à tes yeux que je songe
Même si triste tu ne le vois pas
Que t'imagines que je m'évade
Vers un ailleurs ou d'autres pas
Mon cœur ne saurait être nomade
Et si parfois dans ce silence
Que tu déteste, me réfugie
C'est pour mieux sentir tous mes sens
Comme un homme pousserait un cri
Je t'aime et pour toi je compose
J'écris mes rimes de belles phrases
À me mettre nu dans ma prose
Pour mettre nos deux cœurs en phase
Léa toi qui parcours mon aile
Mon histoire, les veines de mon corps
Au bout du prénom Michael
Tu viens l'écrire comme un encore
Et je ne pourrai l'effacer
De ma naissance jusqu'à ma mort
En moi tu y reste gravée
Comme une seconde vie que j'adore

Ma main frôle la tienne et c’est un doux désir
Nos doigts se touchent et là! Un frisson nous transperce
A remonter nos corps jusqu’à nous faire frémir
Irriguant toutes nos veines lentement nous traverse
A faire perdre connaissance et nous unir même
Au travers les nuées, nos cieux qui s’entremêlent,
Ou chutent nos mots d’amour, ces pétales que l’on sème
Sur le monde où la paix résonne comme un appel!
Puis serrés juste entres eux, nos doigts s’accrochent au ciel
Un long moment passé pour faire battre nos deux cœurs
Mes yeux fermés sur toi, j’entends encore ton aile
Qui bat sous mes caresses t’emportant au bonheur
Le long voyage c’est toi qui m’invite dans ton rêve
Ou mon esprit éclate se brûlant à ta braise
Libérant l’artifice de mon corps qui s’élève
Au jardin du plaisir !… là! Tous mes mots se taisent!

Et puis je t'image là tout près de moi
Caressant d'une aile mon doux sommeil
A venir sans bruit me coller contre toi
Tout contre ton corps, à te conter à l'oreille
L'amour dans toute sa grande splendeur
Au murmure de mon âme chantant
Mes je t'aime, et la force de ma douceur
Pour t'épanouir sous ces baisers brûlants
Vois alors mes bras s'ouvrir, n'attendant que toi
Afin de te transporter dans ce Jolie monde
Là où s'adonne à l'envie de te faire mon roi
Pour mieux courtiser tes rêves qui me sondent
Quand battent dans mes artères tous tes mots
Comme une évidence, à donner le rythme
En mon cœur près à exploser au tempo
Endiablé de tes désirs les plus intimes...

Poème d'amour triste

Je vous ferai voyager sur un air de Chopin,
Je regarderai vos yeux en vous prenant la main.
Sur un air de piano sous un ciel étoilé,
Je vous donnerai l'amour que j’aurai tant rêvé
Vous ferais sentir l’odeur des feuilles d'automne tombées
Et ces arbres flamboyant nous feront voyager
Je me donnerai à vous comme la mer au soleil
Qui s’enfuit et renait chaque matin au réveil,
Les minutes dans chaque heures traîneront sous nos yeux
Freinées par mon coeur pour vous conter tous mes vœux
Dont celui que je fais en vous rêvant la nuit
Caressant votre peau assouvissant l'envie
De chanter la cadence de mon coeur amoureux
Le parfum de mes mots dans un monde mystérieux
Ceux qui pour vous la nuit comme des étoiles je sème,
Qui vous chuchote en vers simplement... « je vous aime ».

Je ne m'arrête jamais de vous écrire
Toujours l'envie de vouloir coucher
Ces mots que vous aimez voir rougir
Ceux qui nous lient et viennent nous troubler
Comme devenue une impérieuse nécessité
Un viscéral besoin, d'un désir qui m'habite
Depuis que vous hantez toutes mes pensées
Il est devenu se point d'ancrage ou j'abrite
Notre amour sur le papier, nos doux ressentis
Qu'afin vous puissiez vous ressourcer
Et parfois aller vers l'horizon de mes envies
Quand une houle soudaine vient m'emporter
Vous laissez venir jusqu'à ma rencontre,
A sentir la force d'une folie et son intensité
Sans retenue, envoler ces mots tout contre
Votre cœur pour dire combien vous me manquez...

Et dans l'obscurité de cette sombre pièce
Ondule sur la houle de toutes mes pensées
La finesse de mes émotions à l'adresse
De votre âme, comme viendraient s'envoler
Vers vous mes mots enfermés à l'intérieur
D'une boîte secrète, ceux au doux parfum
Si présent ici, et à la fois absent en mon cœur
Ou étrangement par leur souffle hautain
M'enserre d'impatience d'un vous, d'un nous
De retrouver vos effleurements empli d'amour
Être tous deux emportés sur un tempo fou
Et bien plus encore, dans l'ultime velours
D'une folie prête à me consumer au feu ardent
Je veux reprendre vie sous l'écho d'un soupir
Jusqu'à ce que m'animent vos sentiments
Par vos je t'aime dis tout bas, pour m'en vêtir...

Mon amour ! Ô mon cœur ! d'ou te viennent tous ces mots
Qui remplissent ma voix sous de joli tempo
De mon cœur arraché par mes tristes méandres
Ou par ma vie scabreuse de mon âme en cendre
Tes mots au fond de moi réaniment le frisson
Des rimes douces et tendres qui confèrent ma passion
Avec toi mon amour j'écris à perdre raison
Je retrouve en tes lettres de nouveaux horizons
En ton langage je tombe éperdument amoureux
Comme l'effet d'une bombe tu détonnes à mes yeux
Mes poèmes emplis de toi je les écris pour ça
Ô mon cœur pour te dire que je cherche tes bras
Alors cette lettre même ou ces mots que tu lis
Je les écris sur ta peau en mon cœur qui sourit
De te voir folle, radieuse, juste à sentir mes vers
Où sous ta pétilleuse courbe je brûle d'enfer...

Encore ce soir mon amour je vous attends
Je voudrais pouvoir retrouver en vous
Cette immensité dans vos yeux brillants
Je cherche en cette désertion ce nous
Juste besoin d'un vous, dans l'hémisphère
De l'antre de mon âme ou je sens en moi
Monter dans mon sang la fièvre, qui se perd
En un frisson lent au flot du soir qu'il se noie
En son souffle court qui me laisse dépourvu
De vos silences je reste là, seule assise,
Attendant un message de vous, je suis perdue
Voyez-vous, je me penche sur ces rêves où éprise
Les heures passes et courent en faisant le tour
De mon cœur vide de vous, vide de tout sens
M'entraînant sur le fil fragile de notre amour
A décompter dans cette attente votre absence...

Poèmes d amour courtes

Ma douce, ma belle, ma ténébreuse
Quand dans une danse orientale
Je contemple tes mains amoureuses
Qui s'élèvent en ma nuit bleue astrale
L'enivrant d'amour et de rêves
Pour rejoindre tes yeux embrumés
Ou mon esprit se tord sous la fièvre
Comme un serpent danserait ta beauté
Je te respire et prend toute ton âme
En mon cœur s'ébranlant comme la terre
Qui tremble; et s'émousse ma flamme
Dans ton jardin d’Éden où ton corps s'affaire...

Déshabille-moi mon amour
Et vient sur mon corps nu poser
Tes caresses fleurissantes tour à tour
Le grain de ma peau de rosé
Laisse venir en moi tous tes contours
Des soleils de ton âme embrumée
Dans chacun de tes souffles cours
Je tombe en toi pour m'y noyer
Déshabille-toi mon amour
Et rejoins-moi par tes pensées
Je te donnerai mes gestes pour
Te faire plus profond voyager
Laisse mon cœur en toi qui parcourt
Le labyrinthe de tes allées
Et prendre notre secret en détour
Pour t'emporter à tout jamais ...

C'est le matin, je me réveille
Je pense toi toute la nuit
À ta douceur qui m' ensorcelle
Et à ta bouche qui me sourit
Le ciel dégagé me transporte
Vers ton âme qui vient contre moi
La nuit quand tu me réconfortes
Dans mon rêve tu es dans mes bras
Alors nu dans mes draps froissés
Je sens ton âme qui me rejoins
Pour dans l'amour me faire tomber
Me faire oublier mes chagrins...

Et puis l'instant d'après, je suis sortie de l'eau
Comme un vrai chevalier... te portait de mon
Tu étais comme inerte, mon sang coulait à flot
Et je t'ai déposé sur un tapis de fleur...
Et je t'ai redonné les battements de ton cœur
En réchauffant ton corps j'ai senti ta lumière
Traverser tout mon être Comme on sent le bonheur
ou une douce envie folle d'ouvrir tes paupières
Quand dans un soubresaut tu m'as tendu tes bras
Je t'ai serré si fort que ma peau s'est Brûlée
À ta peau qui bouillait d'amour juste pour moi
Parce que sans toi je suis une âme inachevée..

Sur les refrains de ma peau
Sur la mélodie de mon corps
Fleurissent les proses de tes mots
Où règne l'infini des trésors
Chantant au ciel mon amour
S'emmêle cette folle ivresse
Dans le précipice de mes jours
À me faire renaître d'une liesse
Insufflant le bonheur au bouquet
De mille et une odeurs, si divines
Charme d'appétence mes pensées
Confondues aux tiennes que je devine
A la tendresse idyllique d'un toi
Quand sur mes pores erre ta flamme
Se consumant à l'intérieur de moi
Au caprice de mon cœur et mon âme...

Tu es la rivière de mes mots, mes pensées
Qui m'enchante, où je me laisse emporter
Par le fort courant de tes fougueux sentiments
Je dérive sur ton amour, mon cœur tout Brûlant,
Ou je viens dans tes eaux claires m'y baigner
Le corps nu à tes rimes qu' un jour tu as déversé
En une effusion sur la douceur de ma peau
Jusqu'à la transpercer par la caresse de tes flots...
Se mire le reflet aux indicibles gestes, ou ma chair
Pour toi devient ton coin d’éden, le paradis où errent
Tes mots au fond de moi ou la marée agite tous tes émois
qui m'enrobent d'une vague folle ou maintenant je me noie...

Laisse-moi plonger en toi
Et atteindre ton plaisir
Frémir entre tes doigts
Qui ne peut plus me fuir
Posséder sous ta peau
Ce désir de jouir
D’exprimer comme le mot
Aimer qui veut fleurir
Dans le noir de la nuit
Voir ton étoile briller
Ne plus être que celui
Qui flotte dans tes pensées
Je te donnerai mon être
Qui viendra caresser
Un sentiment peut être
Celui d’être libéré
De voyager ailleurs
Et de ne plus souffrir
Ne plus compter les heures
Et me laisser mourir.

Oh toi mon Eden, mon jardin d'amour
Chante-moi ton plus bel hymne
Au son de ta voix frêle tour à tour
Sur mon piano tes je t'aime ultimes
Sous la fragrance d'une romance
A faire vibrer ses touches blanches
Et noires en mon cœur tout en transe
Où j'offrirai sous tes mains mes hanches
Pour une danse des plus langoureuses
A nous envoyer valser sous les étoiles
Toi, moi, bercés par ses notes amoureuses
Enlaçant nos deux âmes, sous le voile
D'une douce volupté, les yeux mis clos
Aux chuchotements musical envoûtant
Fais-moi rêver à la mélodie de tes mots
Toucher tes cieux, pour atteindre le firmament....

Poèmes d amour romantiques

Que vous dire si ce n'est
Que j'aimerais vous revoir
Sous l'affolante dentelle noire
Et vous montrez ces grains cachés
Évoquer encore dans vos yeux
Tout l'or dilaté en perle de pluie
D'un mystère ou regorge l'infini
Sur les rondeurs d'un aveu
Mon amour qui vous implore
A cet appel bordant la soie
D'une envie, d'un nous cent fois
Trace l'ode d'un bel accord
Au geste docile d'être votre
A faire taire ces mots à la fusion
Vertigineuse d'une passion
Qui n'est seulement la notre
Sentir mon cœur s'en accoutumer
Pour vous convoiter, à la course
De ma folie des plus douces
Fleurie à une élégance affinée…

Sous votre dentelle affriolante
J'aimerais doucement voyager
Venir me perdre dans ses crochets
Sentir sa chaleur émouvante
Nul besoin de la ôter
Car elle s'habille de votre corps
Et de votre parfum que j'adore
Qui vient courtiser votre beauté
Rose poudre ou blanche et noire parfois
Elle garde le secret de votre peau
Qui m'enflamme et me laisse sans mot
À faire naître en mon cœur l'émoi
Je n' vous cacherais pas que peut être
J'imagine tant de choses aiguës
Comme celle de vous allongé nue
Ou vos caresses remplissent ma tête
Mais sans faire je ne conçois
Que je ne pourrai vous toucher
Car si ma main elle, le faisait
Alors moi, j'en perdrais ma voix
Je préfère donc vous regarder
Et vous donnez tous mes sourires
Tendre ma main et vous tenir
Par peur que d'amour...je tomberai

Sur chaque trait marqué de votre visage
J'exposerai un doux sourire moelleux
A la joie de le voir sous la lumière suave
S'enluminer et de vous voir si heureux
Jusqu'à vous transporter là ou il n' y'aurait
Que l'univers de son âme tout en fleur
Écoulant le fleuve de mes tendres pensées
Qui n'espère faire que votre seul bonheur
Sous le bel astre tant aimé de sa flamme
Brûlante si fort pour vous uniquement.
Vous observerez en mes yeux de femme
Alors les cieux au bras de mes sentiments
Pour vous parer à cette essence même
De son plaisir de vous éblouir tant encore
A nos rendez-vous par son unique emblème
Tant attendue et espéré à son silence d'or
Et je vous conterai ainsi mes mots non dit
Qui vous donneraient en votre fort intérieur
Ma tendresse, estompant tous vos cries
Bien loin de moi, à luminance de sa douceur...
Qu'il vous portera dans l'euphorie amusée
Par le tiède remous d'un divin instant béni
Et serait l'album souvenir dune douce éternité
Gravé dans votre tête pour vos belles nuits…

En voulant te toucher j'ai senti ta chaleur
En rapprochant mon âme j'ai senti ta douceur
Les battements de ton cœur qui composent mon bonheur
À la porte de mon cœur qui s'ouvre sans pudeur
En atteignant ta peau je m'y suis amarré
J'y ai vu des oiseaux y venir se déposer
Et puis sous ton soleil, là s'était échouées
Toutes mes pensées soudaines à l'aube de ta beauté
Alors tu m'as tendu l'espace de tes bras
Et j'ai rejoins l'amour qu'au ciel tu arborais…
Comme une invitation à tomber dans l’émoi
J'ai senti tout ton être en moi qui m' inondait…
Dans le jardin secret où des sentiments naissent
Nos yeux ont vu fleurir un arbre… et puis des fruits !
Celui d'Adam et Eve ? Ou alors peut-être est-ce…
Juste le goût de nos mots qui transmettent la vie...

Poème d'amour pour une femme

La femme est une perle rare qu'il faut savoir charmer ,
Aimer et à son égard être attentionné ,
Toujours lui montrer par un simple regard qu'elle est désirée ,
Quand la femme aime ,
Elle se donne entièrement , passionnément ,
Elle devient magicienne ,
Elle peut rendre ta vie et tes nuits les plus inoubliables ,
Si tu sais l'aimer ,
Lui parler ,
La respecter ,
Alors tu seras le seul homme de sa vie ,
Et celui de toutes ses nuits !

Bien sûr que j'ai lâché, avais-je vraiment le choix?
M'obstiner à pousser des portes qui ne s'ouvraient pas,
Bien sûr je suis partie,pour prendre soin de mon coeur,
Pour retrouver la vie,a la place de mes peurs,
Bien sûr j'ai fait semblant,de ne plus rien sentir,
D'être forte un moment,De donner des sourires,
Bien sûr j'ai dit les mots,encourageant la joie,
Pour que naisse le beau,après le mal de toi,
Bien sûr je t'aime encore,et sans aucun regret,
L'Amour lance des sorts,dont il a le secret,
Mais tu sais j'ai appris,après quelques déboires,
Que tout passe et s'oublie,et que revient l'espoir,
Alors je continue,en regardant devant,
A chaque croisement de rue,sans te chercher pourtant,
Et puis un jour viendra,ou peut-être une nuit,
Ou une main s'offrira,pour partager ma Vie

Si pour toi je ne suis rien,pourquoi je resterai,
il y a bien d'autres mains, qui n'attendent que moi,
si tu ne me vois pas, pourquoi mettre l'étincelle,
car le noir gagnera, et je préfère l'arc en ciel,
si tu viens lire les mots, en riant des poèmes,
pourquoi je trouverai beau, ce manque d'union suprême,
si ton coeur est fermé, pourquoi le mien saignerait,
à vouloir se cogner, dans tes trop grands secrets,
si tu n'as pas le temps, pourquoi me mettre en attente,
alors que le présent, m'offre moins de tourmente,
si tu ne veux prendre ma main, qui ne souhaite que s'offrir,
pourquoi la tendre en vain, et encore souffrir,
il n'y a rien à regretter, quand la vie n'est pas là,
et si on ne peut aimer, mieux vaut prendre d'autres voies.

Quand plus rien ne me retient, je me demande où je suis,
je fais des va et vient, entre le jour et la nuit,
je cherche alors partout, les éclats du bonheur,
et mon coeur devient fou, à trop compter les heures,
quand plus rien ne me retient, je me demande où je vais,
si je suis dans le bon train, où demain, je serai,
je cherche alors nul part, ce qui peine à pousser,
je demande au hasard, de venir m'aiguiller,
quand plus rien ne me retient, je me demande ce que j'attends,
pour tout reprendre en main et m'en aller au vent .

.Un je voudrai que tu me prennes dans tes bras ....
un je t'aime , un bisou , de la tendresse ,
des caresses , un que ferai je sans toi ,
un câlin, une écoute.. juste comme ça ,
un je suis la , un tu me manques ,
de la douceur , un petit coeur ...
Une marque d'attention, un mot gentil ,
Un sourire , une fleur , de l'amour ,de l'amitié,
un je pense a toi , un que deviens tu ?
un je t'aime , un bisou , de la tendresse ,
des caresses , un que ferai je sans toi ,
un je suis la , un tu me manques ,
de la douceur , un petit coeur ...
Tout le monde en a besoin

Le pouvoir ..d'aimer ..
Dis à ceux que tu aimes que tu les aimes.
Dis leur, à chaque fois.
Dis leur quand tu le penses, quand tu le ressens, quand ça te serre le ventre, quand ça te noue la gorge.
Dis le quand tu as peur de les perdre
ou quand c'est un bonheur de les garder.
Dis le, quand ça te prend aux tripes, quand ça te tire les larmes.
Dis le dans un éclat de rire, dans un élan de joie.
Fais comme tu veux, mais dis le.
Parce que, si tu ne le dis pas, personne ne le fera pour toi.
Et parce que, parfois, demain n'existe pas.

Tu veux mon coeur ??
Alors bat toi pour l'avoir ..
Prouve que tu es a la hauteur .
Fais moi rire .. pas souffrir .
Fais moi rêver .. pas pleurer.
Fais moi oublier le passé,
Et je serai .. Ton avenir

Toi la femme au coeur pur,fidèle et généreuse,
tes chagrins, tes coups durs,t'ont rendue lumineuse...
Tes moment de détresse,ne t 'ont pas désarmé,
tu te bats et sans cesse,tu es déterminée...
A vouloir être heureuse,contre vents et marées,
tu sors plus victorieuse,plus forte que jamais...
Même si sur ton visage,tant de larmes ont coulé,
il n'y a pas de ravages car tu sais rester vraie...
Tu as su te confier , à des gens qui t 'aiment tant,
tu inspires le respect car tes mots sont décents.
Et tes pensées si belles, une femme admirable,
courageuse et capable, de savourer la vie,
même si parfois dans ton coeur .il fait lourd et gris.

poème d'amour pour un homme

Le grand amour ,
C'est le parfum d'une rose en fleur ,
C'est des poèmes plein de mystère ,
C'est un rayon de soleil ,
Qui nous remplit de merveille,
Ce sont des milliers de papillons ,
Qui s'envolent à l'unisson ,
C'est de la chaleur ,
Qui remplit nos coeurs ,
Et toi tu remplis le mien !

Deux mains qui courent sur un piano ,
A voir c'est tellement beau ,
Les touches noires et blanches se mélangent ,
Pour donner une musique douce comme les anges ,
Elles se croisent , se touchent , se frôlent , frissonnent ,
Jouant une symphonie qui résonne dans la nuit ,
Je ferme les yeux et ces deux mains deviennent les tiennes ,
Je deviens ce piano sur qui tu te promène ,
Dans un soupir je suis emportée ,
Par la douce musique que pour moi tu as créé !

Ce matin dans le souffle de vent ,
J'ai cru entendre ta voix à mon oreille murmurant ,
Des mots tendres et aimants ,
L'odeur du thym dans la garrigue ,
Me fait pense à toi qui a le parfum du large ,
Tu es mon plus beau voyage ,
Le soleil est éblouissant ,
Sur ma peau il est brûlant ,
J'imagine tes mains le remplaçant ,
Je te vois partout dans cette belle nature ,
Tu es le vent dans mes cheveux ,
Les fleurs , le soleil , mon oxygène ,
Mon âme ne fait qu'une avec la tienne ,
Ce matin le vent a souffler ,
Il a tout emporté ,
Il ne reste que des rêves inachevés !

Ce soir rejoint moi dans mes rêves ,
Vient partager mes secrets ,
Mes désirs inavoués ,
Mes pensées ,
Je te laisse la porte ouverte ,
Ainsi que les fenêtres ,
Je t'offre la clé ,
Celle qui ouvre mon coeur ,
Tu en es le seul propriétaire ,
Cette nuit je n'ai besoin de rien ,
Que de ta présence pour aller bien ,
Fait moi rêver avec un seul baiser ,
Éternel et passionné !

Chacun a un nom dans son coeur .......
Ton nom c'est un baiser au saveur caramélisé ,
Que l'on a envie de dévorer ,
Ton nom est douceur frôlant le bonheur ,
Et donnant beaucoup de chaleur ,
Ton nom c'est tendresse ,
Donnant des caresses tout en délicatesse ,
Pour moi ton nom c'est l'amour ,
Qui rime avec toujours ,
Quand je le prononce ,
Il me désarçonne !

Par nos claviers on arrive a communiquer ,
Une fois allumé on est connecté au monde entier ,
On partage l'amitié ,
On fait connaître nos pays et parfois même l'amour on arrive à le rencontrer
Nos petits doigts courent sur les touches pour écrire ,
Ils remplacent le stylo et l'écran le papier ,
Les gens entre eux se mettent a parler ,
A se connaître par leurs écrits ,
La nuit tombée ,
Les couches tard se mettent a pianoter ,
C'est l'heure des petits secrets ,
C'est un moment de liberté ,
Qu'on savoure avec volupté ,
C'est ici que l'on c'est rencontré ,
Et que l'on c'est aimé !

L'amour ne s'explique pas ,
C'est un sentiment magnifique ,
Pourquoi cette personne et non une autre ,
C'est le coeur qui décide ,
La personne peut avoir tous les défauts du monde ,
Si on l'aime on s'en fou ,
Aimer c'est être heureux ,
C'est frissonner en regardant les yeux de la personne aimé ,
C'est se donner entièrement , passionnément ,
L'amour est le meilleur des médicaments ,
On a pas trouvé mieux jusqu'à présent ,
Mon remède à moi c'est toi et rien que toi !

Les mots , les mots , les mots c'est tellement beaux ,
C'est des petits joyaux ,
Tendres , doux , aimants ,
Cela remplit le coeur de beaucoup de bonheur ,
On les écoute , on les lit , on les imagine ,
Et on aimerait tellement les entendre ,
Les poètes sont des magiciens ,
Ils savent faire rêver avec des vers qu'ils créent ,
Ils nous font voyager dans un monde ,
Ou les mots deviennent un philtre de bonheur ,
Et une source de chaleur à notre petit coeur ,
Les miens sont pour toi ,
Pour que tu penses à moi !

Enregistrer un commentaire

Top poèmes

poème d'amour

{picture#http://4.bp.blogspot.com/-NYexIQ3EQGI/V6aZ3ioZmrI/AAAAAAAADcM/UNAND_T0DtgFxmy_4yX82SfT3OdU8ysgQCK4B/s1600/Po%25C3%25A8me-d-amou-SMS.jpg} SMS d'amour poème est le site de poésie facile et agréable pour tous, s'amusent et souhaitent partager de bons moments avec votre partenaire. Vous avez la possibilité de créer votre poèmes, ajouter des articles et photos, faites de belles rencontre et partageant les mêmes passions et envies. {facebook#https://www.facebook.com/SMSdamourpoeme} {twitter#https://twitter.com/poeme_amour_sms} {google#https://plus.google.com/+po%C3%A8medamouramour} {pinterest#https://www.pinterest.com/source/sms-d-amour-poeme.com/} {youtube#https://www.youtube.com/channel/UCwfrJ1rQgOHa8cdJS4FcbXQ} {instagram#https://www.instagram.com/poeme_amour_sms/}

dinora camelia

{picture#https://lh3.googleusercontent.com/q1XXCT9jMq6egGBb6bFJCGk9qiEcOdmGsSw63x-NAL3jWNnuoJIU9bFAc6PVuPhhzGI-3UdL7w=w1920-h1080-rw-no} Camelia DINORA, est née en 1989 à Paris, France. Autodidacte, sa passion pour la poésie romantique est née essentiellement de son amour pour la langue française.. {facebook#https://www.facebook.com/camelia.dinora} {twitter#https://twitter.com/poeme_amour_sms} {google#https://plus.google.com/+dinoracamelia} {pinterest#https://www.pinterest.com/source/sms-d-amour-poeme.com/} {youtube#https://www.youtube.com/channel/UCwfrJ1rQgOHa8cdJS4FcbXQ} {instagram#https://www.instagram.com/poeme_amour_sms/}