poème d'amour 191

J'aime ta douceur qui parfois me caresse le visage .
Sentir ton souffle sur moi
Me fait parfois frissonné
Mais tu peux être aussi parfois coquin
Lorsque que tu passes sous ma jupe et d'un souffle tu la soulèves
J'aimerais que d'un coup tu puisses me transporter au loin
Ça tu pourrais le faire quand tu déchaînes ta force
Mais quand tu en arrive là c'est de la colère
Et faut dire que je t'aime quand tu la déploies
Aller envole -moi parmi mes chers nuages
Transporte-moi tout là-haut
Montre moi comme le ciel est beau
Aspire-moi dans ton rouage
Monté ce grand escalier fiction ou réalité
Aller aide-moi pousse moi tu peux le faire
Regarde on m'attend
doit-je y aller ou doit-je renoncer ?
Qui pourrais m'y empêcher de les monter ?
Mes enfants certainement
Alors pour une fois je voudrais être égoïste et ne pensée qu'à moi
Je serais quand même toujours là dans leurs cœurs
Mais en ai-je le droit de leur faire sa ?
Ma raison côté ange me dirait non
Mais ma raison côté démon me dirait foncée
Je prendrais bien la deuxième solution
Aller vent de ma détresse je te laisse le choix
Sois tu m'y pousse sois tu souffle sur cette ombre et tu me remontre la lumière.
Articles Similaires romantiques

Insérer un commentaire Masquer