Je ne sais plus comment te le dire pourquoi je pleure encore ?

Je ne sais plus comment te le dire ........

Comment peux-tu douter de ma tendresse ?
Comment peux-tu douter de mon affection ?
Je me suis toujours livrée à toi sans cesse
Je t'ai donné aussi mon coeur avec abandon ...
Comment te chanter fort tout mon amour ?
Veux-tu me raconter notre histoire de nous?
Peux-tu peindre ce que tu ressens toujours ?
Dis-moi quand viendra ce futur rendez-vous ?........
Je ne suis que questionnement aux larmes .
Je ne suis que cette femme qui sait t'aimer
Pourquoi ne sais-tu pas m'aimer sans arme
Pourquoi d'aventure désires- tu m'attaquer ?
Tu me blesses dans mon amour qui se ride
Les lames de tes couteaux me malmènent
Ma vie sans soleil devient bien trop acide
J'ai mon mal d'amour ..... la vie m'entraîne .....
Je ne sais plus comment te le dire pourquoi je pleure encore

I do not know how to tell you ........
How can you doubt my tenderness?
How can you doubt my affection?
I always surrendered to you
I also gave you my heart with abandon ...
How can you sing all my love?
Will you tell me our story of us?
Can you paint what you still feel?
Tell me when this future appointment will come ........
I am only questioning tears.
I'm just that woman who knows how to love you
Why do not you know how to love me without a weapon
Why do you want to attack me?
You hurt me in my love that wrinkle
The blades of your knives hurt me
My life without sun becomes far too acid
I have my love sick ..... life train me .....

Pourquoi je pleure encore ?

Comment se fait-il qu'une larme pointe à mes yeux ?
Est-ce ce vent qui irrite l’œil au point qu'il en pleure
Ou tout carrément le trop plein d'un moi malheureux
Enfin, aurais-je entendu le cri de la fleur qui meurt ?
Je ne sais pourquoi il y a là, ces pleurs qui font mal
Il y a l'amour de ces enfants qui, hier se sont enfuis
Il y a mon cœur qui bat pour rien: rien de plus banal
Et aussi il y a ce silence qui ne sait faire aucun bruit
L'hiver, parviendra-t-il , à geler mes sanglots brisés ?
La neige tourbillonne peu à peu s'ajustant à mon cœur
Le froid s'insinue dans une âme qui a le mal d'aimer
Mais que l'on châtie sans retenue, ni aucune pudeur...
Je vis les horreurs de savoir les enfers de Botticelli
Si bien décrites par Dante dans ses tourments fous
La neige pourra-t-elle éteindre ce feu qui a tant sali
La paix, pourra-t-elle être un jour, à ce rendez-vous ?

Why do I still cry?
How is it that a tear is in my eyes?
Is this wind that irritates the eye to the point that he cries
Or just plain the overflow of an unhappy self
Finally, would I have heard the cry of the dying flower?
I do not know why it is there, those tears that hurt
There is the love of those children who, yesterday, fled
There is my heart beating for nothing: nothing more banal
And also there is this silence that can not make any noise
Will winter succeed, freeze my broken sobs?
The snow is swirling little by little adjusting to my heart
The cold creeps into a soul that has the trouble of loving
But that one chastises without restraint or modesty ...
I saw the horrors of knowing the hells of Botticelli
So well described by Dante in his crazy torments
Will the snow put out the fire that has soiled
Will peace be one day, at this rendezvous?
Articles Similaires romantiques

Insérer un commentaire Masquer