Je vous aimais pourtant

J'aurais besoin ce matin, en moi de pleurer
De laisser couler cette larme à ma paupière
J'aime concevoir le temps où je saurai crier
Tout en laissant s'élever un chant de misère
Où je me tournerai vers vous pour ... aimer
Ce temps où se tairont mes mots de colère
Les saisons passent, sans jamais s'arrêter
Elle coule et coule encore là- bas la rivière
Plein d'oiseaux s'avancent pour s'abreuver
Mes larmes pleureront sur la terre entière
Mes mots que je ne sais pas vous dévoiler
Ces mots à la fois trop doux et trop amers
Je vous aime monsieur : je suis en danger .. .
J'ai peur et j'ai mal ! Dites-moi ce que faire ...
Je vous aimais pourtan, image photo amour triste, photo photo amour triste
Votre silence me tue et sait si bien blesser
Je vous ai aimé, je n'en ai pas fait mystère
Que de souffrances vous m'aurez causées
Mais je repars la tête haute et le coeur fier ...
La gitane en moi, a même omis de danser
L'amérindienne aussi a perdu ses prières
Cet alliage s'entremêle à m'en bouleverser
J'irai danser au feu me plaignant .. solitaire
J'aurai froid quand mon coeur va transpirer
Ils viendront me réchauffer tous mes frères
Danser, pleurer, prier, grelotter, s'échauffer
J'irai jusqu'au bout de ce qui pourrait plaire
Mes pieds me porteront hors des sentiers
J'irai me mêlant perdue aux bruits de la mer
Pas à pas je finirai par aboutir à me noyer
L'écume m'abritera et brûlera tel un désert
Articles Similaires romantiques

Insérer un commentaire Masquer