Poème pour la femme de ses rêves

Comment trouver l'inspiration pour écrire une poème d'amour pour une femme ? voila les plus beaux poèmes d'amour pour la femme de ses rêves.

Vous m'attendiez Madame au début de l'hiver
Toute de noir vêtue je ne voyais que vous
Sur le fond blanc de neige je répétais ces vers
Disant dans la tête que je serais à vos genoux
Le froid qui nous glaçait le visage et nos larmes
Sous le vent qui serrait tous nos mots sans vouloir
Les prendre de nos pensées de nos sens qui désarment
Dans votre regard gelé j'y ai vu tant d'espoir
Venez Madame, venez, je vous tends juste mon bras
Pour vous emmener là où je ne peux qu'aimer
Tous vos lettres d'amour écrites rien que pour moi
Je vous donnerai mes mots et vous les écrirez
Regardons devant nous apprenons à marcher
Sur des poèmes d'amour qui jadis étaient sans vie
Racontons nous l'amour apprenons à nous aimer
Aux anges et des Sentiments l’amour est sans sursis

Les étoiles dans tes yeux, je les vu briller
Je les ai capturés transites dans ma mémoire
Elles apparaissent la nuit juste sous ma voie lactée
Elles éclairent tous mes rêves et font fuir mes cauchemars
Leurs lumières une à une scintillent sur mon corps
C'est un bien doux moment qui déferle sur mes bras
Un instant merveilleux qui tendrement déflore
Où ton ciel dans mes yeux y apparaît LEA
Dans tes grands yeux que j'aime je les vois demandaient
Encore de mes poèmes d'amour pour se fondent dans le noir
Je les garderai longtemps au fond de ma pensées
Elle sont là dans ma tête et dans tous mes espoirs

Tut...tut...tut...tut...tut...tut...tut...Tut......
Darling...répondez-moi! Je vous écoute!
Je me sens seul et mon âme a sans doute
Une larme qui coule puisqu'elle est en déroute
Elle vous recherche mais ne vous trouve point
Même dans ma mémoire où là elle vous rejoint
Sur l'horizon des mers elle vous appelle au loin
Pour entendre l'écho de votre cœur si divin
Sur ce combiné rare répondez-moi, merci
Et ne raccrochez pas, je vous veux dans ma vie
Résoudre ce mystère qui transperce mes nuits
Des désirs de mon être qui rythme mes envies
J'entends passer des gens, des voitures et le vent
Qui souffle comme un soupir et qui sur moi descend...
Mais où êtes-vous? Je sens ce vide qui lentement
Raisonne au bout du fil et me lacère le sang
J'espère encore de vous...entendre: "je vous aime"
S'incruster dans ma peau ou votre soleil même
Vient faire fleurir mes mots d'amour que votre cœur sème...
Je vois vos sourires comme un stratagème...
Alors déroule en moi le son du téléphone
Une onde sur ta beauté sur laquelle je prône
Mon sourire, mon regard qui dans le ciel tonnent
Je n'vis plus, je survis et en moi plus rien n'sonne...
* * * *
Je voulais vous donner un rendez-vous d'amour
Sur le net, La page des Anges et des Sentiments
La un Fan est passé, ils viennent tant chaque jour
Le combiné tombé, raccroche pour les absents
Je me réveille maintenant, à présent je vous vois
Ce n'était qu'un cauchemar, déjà Rachel commente
Elle comme chaque lecteur qui lissent nos textes tout bas
D'un amour poétique de nos âmes déferlantes....
Tut... tut... tut... tut... tut... Cluuuuuuiic

Dans cette chambre d'hôtel, la lumière était pâle
Tamisée, sur ton ombre reflétait une Opale
Tes yeux brillants d'étoiles m'envoyaient dans ton Ciel
Nos corps nu sous les draps ont fondu comme le miel
Allongé, près de toi, tu m'as pris sous ton aile
Et tu m'as enseveli d'un amour démentiel
A refaire battre mon cœur d'une caresse éternelle
En moi repris vie toute mon âme existentielle
Comme une vague j'ai laissé s'échouer sur ton rivage
Mes grains de sable d'amour pour voir sur ton visage
Mon amour t’inonder d’un bonheur sans pareil
De mon cœur écorché qui pour toi se réveille...

J'ai des pensées mêlées dans mon cœur
Quand vous m'envoyez tel un cri, une clameur
Un hurlement en votre âme, une frayeur
Qui finit par une larme sur un bonheur
Je vous vois rugissante ne sachant que faire
Par n'importe quel moyen pour combattre le fer
Pour me donner votre âme avec tant de stupeur
Et réclamer la mienne pour faire naître une fleur
Démentiel cet amour, moi je le sens venir
Quand je capte l’esquisse de votre sourire
Il me happe, m'ensorcelle à mon souvenir
De vos yeux si cruels où je n'peux m'enfuir...

Se fondre juste dans l’immensité de la plaine
Et sentir l’un contre l’autre la chaleur rayonnante
L’évasion n’est qu’une question ou nos esprits traînent
Juste sous nos pieds où rugit la terre tremblante…
On est là à combler tout l'espace de nos bras
A oublier le temps, à ne plus rien voir autour,
Que les secondes qui passent sous le vent qui envoient
Les ondes des sentiments ou fusionne notre amour...

Sur le rouge du délice
Votre bouche s’entrouvre
Et doucement se glisse
Le fruit qui se découvre
Quand dans un geste tendre
Votre langue frémie dessus
Et là ! Dur… est d’attendre
Juste ce qui exténue
De savourer longtemps
Le désir que l’on sent
Sous les lèvres ou s’étend
Le savoureux présent
Une sensation divine
Se profile sous les dents
Au moment ou se termine
Le gout du jaillissement
Sucré, rouge comme le sang
Un tremblement surprend
Un plaisir sous l’ardent
D’une douceur finalement …

Gare du Nord, sans valise, au quai un homme attend
Son regard divague au bruit des locomotives
Juste autour de lui tourne la vapeur et les gens
Le cœur impatient, perdu dans ses idées pensives…
Ou tournées vers une femme qui envoûte son esprit
Soudain au bout du quai, du wagon elle descend
Il marche vers celle pour qui, une rose s’épanouit
Pour qui, il n’aurait pensé avoir ces sentiments
Et alors qu’il se dit que dans l’oublie du monde
Cette rose rouge à la main semble grotesque, inutile
Elle sourit et lui lance dans une âme vagabonde
Qu’elle songeait en son cœur à cet instant fragile…

Parce que vos seins sont tant menus
Je veux venir les convoiter.
À ma guise pour les voir pointus...
Je viendrai juste les réveiller
En les aspirant de ma bouche
Je ferait naître le désir
De cette petite envie qui me touche
À faire venir en vous le plaisir
Parce que votre peau est si douce
Que leur forme épouse mes mains
Je veux dans le creux qui me pousse
Vous les caresser c'est certain
Sentir une vague au bout des doigts
Vos tétons dressés qui s'excitent
Et sous le lin dans un aboi
Tous vos soupirs qui suscitent ...
Articles Similaires romantiques

Insérer un commentaire Masquer