Je suis blessée, blessée d'amour

Blessée d'amour

l était comme ça ; il ne la voulait pas à côté de lui, mais il la voulait pas loin non plus.
Entre eux ça a toujours été une question de bonnes distances. De mesures.
Dans la foule, ils étaient juste un homme et une femme, mais les observateurs les plus attentifs éprouvaient immédiatement l'infinie complicité qui existait entre eux. C'était impossible à cacher. On peux cacher une femme, un amant, la vérité, mais la complicité qui se ressent dans l'air a un parfum intense.
Il lui appris beaucoup de choses et elle lui en a enseignées aussi.
Il lui a consacré des paroles douces, chaudes, sinueuses et puis un soir ses yeux se sont fixés sur son chemisier de soie ; il a regardé, gêné, son bouton défait et lui a dit : " Je te préfère quand tu es parfaite." Elle s'est immédiatement figée et lui pour toute réponse a saisi sa vie en portant doucement sa bouche à son oreille et lui chuchota ; " Tu es une femme rare qui allie la sensualité à la classe, je ne peux pas permettre aux détails d'entraver ta merveilleuse image. C'est un sacrilège."
Cette nuit-là il a su l'aimer.....

Poème je suis blessée

Ces pleurs d'une nuit d'hiver ...
Poème je suis blessée, blessée d'amourPleure ô mon coeur . . . Pleurez ô mes pleurs
Pleurez mes larmes . . Et, pleure ô mon âme
Pleurez cette vie et la montée de ces douleurs
Pleurez ces larmes si barbares ô mes dames
Pleurez les pleurs d'une folle vie qui se meurt
Pleurez ô pleurez les sanglots vous réclament
.
Ils montent en moi ces sanglots de la passion
Qui hurlent les mots d'amour d'étranges gémissements
Ils chantent ces lointaines plaintes des violons
Ils se lamentent, criant nos tendres tourments
Au loin une guitare s'anime, vibre sans raison
Elle s'accorde en une interminable modulation
.
Pleure ô ma vie, la musique des nuits mortes
Pleure ma flamme en écho de ce verbe aimer
Un rythme sauvage se faufile au-delà la porte
J'entoure ma résonnance d'un délire échevelé
Pleurez ma peine pour que ces pleurs sortent
Pleurez pour moi, la conjugaison d'avoir aimé... . . .

Articles Similaires romantiques

Insérer un commentaire Masquer