Poeme d amour d'automne

l'automne poème d'amour

L'automne, Le ciel pleure, Les anges ont-ils peurs? Le silence l'absence de mots d'amour, ceux qui gardent votre coeur au chaud, une absence qui vous colle à la peau
La pluie sur les carreaux, et vous joue la mèlodie des mots romantique.
Il y a tant D'amour. nous vivons ficelés dedans. ficelés dans des croyances entretenues. concentrés sur l'entrave.

Poésie d'amour automne

Demain est un autre jour…
Demain est un jour que je ne connais pas encore.
Des heures qui m’attendent et d’autres qui vont se perdre.
Demain est un hiver vers sa fin. Un printemps déjà bien mystérieux.
Demain est cet invisible que je n’atteindrai jamais.
Je le nommerai. Le chercherai avec soif et conviction, jusqu’à en attendre l’aube.
L’aube avec en son sein, quelque part dans les minutes qui lui sont réservées, un immobile instant où demain se touche, se porte et se comprend.
Seule l’aube présente cette fracture quelque part accessible, lorsque la nuit et le jour s’entendent bien, et font de leurs lumières apprivoisées le jeu d’une immortalité presque accessible.
A présent, le temps se joue des naïfs et des enfants.
Il a donné son pouvoir au jour d’éteindre l’instant.
La nuit s’évapore et demain est déjà parti…

L'Amour
.......
Il nous est permis de mourir à tout âge,
Pourquoi donc se priver d'aimer, à n'importe quel âge ?
Boire ensemble, le même breuvage
Et faire , ensemble un beau voyage !
.............
L'amour n'est pas une question d'âge
Et surtout pas une mise en cage
C'est la douce loi du partage
Il faut seulement parler le même langage.
...........
La femme jeune, semble un mirage
L'homme plus âgé , à l'expérience pour tatouage
La femme plus âgée, la tendresse, sans ombrages
L'homme plus jeune , tisse l'amour avec sa rage.
..............
Les histoires d'amour sont belles à tout âge
Laissez parler vos cœurs, sans ambages
Qu'importe les paroles du voisinage
Laissez vibrer vos âmes et vos amours en gage.
...........
Surtout n'écoutez que votre cœur


Que ma tête se vide,
Que mon coeur explose,
Si je meurs demain,
Qu'il reste quelque chose.
Une ombre sur un tableau,
Un parfum au dessus de l'eau ,
Un sourire sur une épaule ,
Un souffle ,
Pour être là
A chacun de tes pas

Pourquoi je t'aime
Parce que tu as toujours su me comprendre
Et me redonner envie d'aimé
Comment pourrais-je ne pas t'aimer
...........
Poème d amour d'automne

Ce grand parcours
Avec tout cet amour
Qu'on a appris à construire tous les deux
Au fil des jours.
.......
Tu as su me donner
Toute cette tendresse & cet amour
Que j'ai toujours cherché autour de moi
Que je t'ai cherché sans cesse
.......
Dans mes rêves et mes pensées les plus secretes
C'est pour que tu sache
Que tu resteras mon seul et unique amour
Que tus est gravé au creux de mon cœur
........
Toi qui ma confiée la clef de ton cœur
Je m'endort tous les soirs
Dans tes bras chaleureux pleins de douceurs
Voila pourquoi Mon cœur ne bat que pour toi
........
Tu es mon histoire et ma vie
Et seul nos deux coeurs
Se son choisis
pour le reste de notre vie

Le temps qui passe
Dans le va et vient qui s'assemblent
Du petit matin frileux
Au coucher du soleil ,
Tant de pensées se réveillent.
Tant d'actes manqués,
Tant de baisers volés,
Sous les étoiles te font encore rever.
De ces amours inachevés,
De ce chemin cabossé
Trop de cailloux ont été semé,
Et madame la vie
Les a entassé , jetés à la mer
Et dans l'écume des jours,
Seuls les souvenirs te reviennent,
Pour ne pas oublier
Qu'un jour , ton coeur,
A dit "je t'aime

poème automne Prévert

Je pensais ne pas être assez forte pour survivre. J'ai du écrire sans cesse pour ausculter mon cœur. Je broyais du noir dans lequel je trempais ma plume. J'habillais de mots mes jours et mes nuits pour combattre le froid. Des phrases pour lainage, des images en bonnet pour ma tête fêlée et mon cœur muselé, j'osais m'aventurer hors de mon chagrin. Je rencontrais des fautes de frappe, des conjugaisons ratées, des pléonasmes, et des verbes désaccordés. Une foule en désespérance cherchant le petit Robert. J'avais pour conversation les mots qui disent ce qu'on veut taire. D'un coup de chiffon de conscience je leur donnais un peu de lustre et les exposais au regards désenchantés qui s'y reflétaient comme dans un miroir.

Une plume et du café
L'odeur du café
Lui monte au nez
Sa plume aux doigts
Notait ce que tait sa voix
Des mots qu'elle couchait
Peut-être la première fois
Sur papier de son agenda .
Qu'a - t - elle écrit cette fois ?
Une liste de ses achats
Au super marché du coin
Le numéro de fil d'une amie
L'adresse d'un médecin
Une pensée , une poésie
Personne ne le sait .
Elle semblait toutefois préoccupée
Par une chose qui l'intéressait
Qu'est-ce que c'était ?
Une date d'anniversaire
Une poésie de Baudelaire
Ou une pensée qui
Comme phare en mer
Émerge telle forêt en Amazonie .
Elle sent cette fois - ci
Se refroidir son café
Elle lâche sa plume
Prend une petite gorgée
Allume une clope et fume .

Quand je m'endors tu surgis dans mes rêves
Car je pense à toi sans trêve
Dans mes oreilles je crois entendre tes je t'aime
Et je me sens sereine
Grâce à toi mes nuits sont merveilleuses
Avec ton sourire tu m'as conquise
Chaque nuit je suis cette femme qui pour toi devient une déesse
Pour te donner beaucoup de tendresse
J'attendrai le temps qu'il faudra
Pour pouvoir te serrer dans mes bras
Quand on n'aime le temps ne compte pas !

Poème d'amour

Je t`envoie toutes les perles du ciel
Pour éclairer ton cœur toutes les fleurs
De la terre pour colorer ta vie
toutes les chansons pour te dire que tu es un ange.
..........
Si tous mes amis devaient se jeter
D'un pont, je ne sauterais pas avec eux.
Je serais en bas pour les rattraper!
Rien ni plus beau aux yeux
...........
Plus grand au cœur
Plus profond qu'un océan
Qu'une relation sincère et profonde.
Penser chaque jour à son prochain
............
Est un exercice difficile.
Mais y parvenir est signe d'attention,
D'amitié, de fraternité et d'amour.
.........
L’amitié est une étoile,
L’amour est une bougie:
Une bougie peut s'éteindre
Mais une étoile restera pour toujours.

Poème d amour pour mon pays l’Algérie
Novembre , ce sacré mois
Que nous fêtons dans la joie
Son premier , une clé
Nous a ouverts la voie
À se libérer de la bête
L'Hydre aux sept têtes .
Sept années après
Grandiose la fête était
Youyous des femmes
Salves de baroud des hommes
Éclats de joie des mômes .
Drapeaux vert , rouge et blanc
Flottaient tout haut
Comme des pavillons
Sur des bateaux .
Une Liberté arrachée
Au prix du sang
De nos valeureux enfants
Chahids nous les appelons .
Ils avaient pour noms
Hassiba , Didouche et Ali
Fadhila , Amirouche et Larbi . . .
Vive l'Algérie .
Articles Similaires romantiques

Insérer un commentaire Masquer